Uncategorized

24 jours après l’attaque à la roquette sur Liberty, le gouvernement irakien refuse de rendre les corps des morts et le transfert d’équipements de sécurité d’Achraf à Liberty

Posted

photo shohada 9.2.2013Une source des services de sécurité irakiens : l’armée de Mokhtar est un alias du Hezbollah et d’Assayeb El-Hagh et Maliki est au courant des détails.  

24 jours après l’attaque meurtrière à la roquette sur Liberty, les forces aux ordres du cabinet du Premier ministre irakien refusent sous divers prétextes de restituer les dépouilles mortelles des victimes pour leur enterrement. Cette attitude inhumaine et contraire aux traditions islamiques, relève de la persécution psychologique des habitants de Liberty.

De plus, ces 24 derniers jours, le cabinet du premier ministre irakien a posé des obstacles à un grand nombre de mesures élémentaires pour réduire la vulnérabilité des habitants face à une attaque, notamment :

– Obstacle au transfert des équipements de défense civile comme des casques et des gilets pare-balles depuis Achraf à Liberty. À l’époque de la protection américaine, ces équipements étaient reconnus officiellement.

– Obstacle à l’entrée de sac de jute, de pelles et de pioches pour construire des abris élémentaires.

– Opposition au transfert de grue et de camions remorques.

– Obstacle au transfert de murs T-Walls à l’intérieur du camp pour protéger les baraquements.

Par ailleurs, un responsable des services de sécurité irakiens a révélé que : « L’armée de Mokhtar est une armée imaginaire et les actions qu’on lui attribue sont celles de « Kataëb Hezbollah » et de « Assaeb Ahl Al-Hagh ». Ceux qui dirigent Kataëb Hezbollah et les miliciens sont liés à l’Iran. Les instructions données aux mercenaires et la supervision de leurs actions se font depuis un siège à Bagdad. » Ce responsable a souligné : « Maliki, commandant en chef des toutes les forces armées, connait ces informations en détails, avec les sources, les noms et les moyens d’entreposer les armes et ceux qui depuis l’étranger les financent. » (Télévision Al-Sharqiya, 1er mars 2013)

Dans un communiqué daté du 13 février, la Résistance iranienne avait annoncé : pour brouiller les pistes, et vu que nul n’ignore que le Kataëb Hezbollah a été créé par le régime des mollahs et qu’il agit en coordination avec le cabinet de Maliki, le régime des mollahs et le gouvernement irakien en désignant un groupe imaginaire comme « l’armée de Mokhtar », essaient de se laver les mains du sang de l’attaque à la roquette sur Liberty. Dans une mesure de diversion, Maliki a donné l’ordre d’arrêter le mollah Battate, chef de l’armée de Mokhtar. L’Armée de Mokhtar avait annoncé le 4 février sa création, et quelques heures après, un groupe de terroristes de Maliki effectuait un défilé militaire au club Sanaa à Bagdad, sous la protection de l’armée et de la police irakienne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *