Uncategorized

400 Achrafiens se déclarent prêts à partir au camp Liberty avec leurs véhicules et leurs biens meubles le 30 décembre

Posted

Ils en ont informé le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU et celui de l’ambassade américaine

CNRI – Dans une rencontre avec le Représentant spécial du Secrétaire général (RSSG) de l’ONU pour l’Irak, et des représentants de l’ambassade américaine à Bagdad, du HCR et de l’OHCDH, les représentants des Achrafiens ont déclaré qu’à la demande de Mme Maryam Radjavi, Présidente élue de la Résistance iranienne, 400 Achrafiens étaient prêts à partir au camp Liberty le 30 décembre avec leurs véhicules et leurs biens meubles, comprenant cuisine, boulangerie, chauffage, climatisation, etc.

Les représentants des Achrafiens ont stipulé que comme l’avait déclaré Mme Radjavi le 28 décembre, le transfert se fera sur la base de la déclaration du 25 décembre de la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton, le communiqué du 26 décembre du Secrétaire général de l’ONU et la lette du 28 décembre du RSSG. Comme elle l’a dit, malheureusement le gouvernement irakien n’a pas accepté sa participation ni celle des représentants d’Achraf, ni même celle de leurs avocats dans les négociations entre le gouvernement irakien et l’ONU. Le RSSG, selon ses termes, n’a été qu’un « facilitateur », et il a remis la décision sur le minimum d’assurances pour la sécurité du transfert de tous les résidents au camp Liberty à de futures négociations.

Aujourd’hui, les représentants du camp ont fait part au RSSG et aux représentants américains des informations sur une quatrième attaque à la roquette programmée contre le camp d’Achraf pour pousser à un déplacement forcé des résidents. Ces attaques sont contraires à une solution pacifique et sont une Claire violation des déclarations de la Secrétaire d’Etat Clinton, du Secrétaire général Ban Ki-moon, de la Haute représentante de l’UE Catherine Ashton et de la lettre du RSSG aux habitants du camp.

M. Mohammad Mohadessine, représentant des habitants d’Achraf hors de l’Irak, a attiré l’attention des autorités américaines, onusiennes et européennes sur le fait que 400 Achrafiens étaient prêts à être réinstallés au camp Liberty le 30 décembre. Il doit être clair pour la communauté internationale, a-t-il dit,  qu’à partir de maintenant, le gouvernement irakien sera responsable de tout délai, obstruction et empêchement du transfert de ces 400 résidents d’Achraf avec leurs véhicules et leurs biens meubles. Le relogement du premier groupe d’habitants au camp Liberty et la manière dont ils seront traités sera un test pour le relogement des autres groupes dans le délai qui a été étendu. Le premier ministre irakien a déclaré le 21 décembre qu’il prolongeait le délai de six mois à la requête du Secrétaire général de l’ONU.

La Résistance iranienne appelle le Secrétaire général de l’ONU, son représentant spécial, l’ambassadeur Dan Fried, conseiller spécial de la secrétaire d’Etat pour Achraf, et l’ambassadeur américain en Irak, à obtenir l’accord du gouvernement irakien sur le minimum d’assurances pour le relogement des autres résidents d’Achraf au camp Liberty.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *