ActualitésFemmes

A Nancy, plus de 5 500 femmes en rose défient le cancer du sein

Posted

Nancy (Meurthe-et-Moselle). Plus de 5 000 femmes étaient réunies samedi après-midi pour la bonne cause. Habillées de rose, elles ont rappelés l’importance du dépistage du cancer du sein pour les femmes. 

582C’est la seule vague rose de l’année qui est couronnée de succès à Nancy. Ce samedi,  5 524 femmes ont défiées le cancer du sein en chaussant t-shirt et basket pour la 13ème édition d’Octobre Rose. Sous le soleil, ces femmes ont rappelé l’importance du dépistage du cancer du sein. Ainsi, le cancer du sein tue en moyenne 11 900 femmes chaque année en France. «Il s’agit de la première cause de mortalité chez les femmes, mais elle peut être largement réduite» affirme une bénévole qui a décidé d’informer le public de la Place Carnot. «Si le dépistage du cancer est précoce, il peut être soigné dans 90% des cas».

«Une telle course avec une telle mobilisation permet de faire passer un message important auprès des femmes mais aussi des hommes. Il faut en parler à sa petite-amie, à son épouse, à sa sœur ou à sa mère, les hommes doivent jouer un rôle important dans la promotion du dépistage» poursuit-elle. Sur les plus de 5 500 femmes présentes dans la course samedi dans les rues du centre-ville de Nancy, les organisateurs espèrent au moins que 70% d’entre-elles vont effectuer un dépistage volontaire.

Le dépistage intégralement remboursé

Un programme de dépistage organisé existe depuis dix ans en France pour les femmes âgées de 50 à 74 ans, prévoyant une mammographie tous les deux ans, remboursée à 100 % par l’Assurance maladie. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en nombre, avec 48.800 nouveaux cas et le plus meurtrier chez la femme, avec 11.886 décès en 2012.

La nouvelle campagne d’Octobre rose devrait à nouveau s’efforcer de convaincre les femmes de 50 à 74 ans, alors que leur participation au dépistage organisé stagne depuis plusieurs années. Il atteint à peine plus de 50 %, auxquels viennent s’ajouter environ 10 % de femmes qui font du dépistage individuel, avec des mammographies prescrites par leur médecin, alors que l’objectif européen est fixé à 70 %.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *