ActualitésCamp Liberty

Absence inquiétante des observateurs de l’ONU au camp Liberty

Posted

A la suite de la violente attaque à la roquette des forces irakiennes sur le camp Liberty le 26 décembre qui a fait quatre morts et plus de 70 blessés, les observateurs de l’ONU qui selon le protocole d’accord sont tenus d’être présents 24h/24 et 7j/7 dans le camp, en sont absents. L’équipe d’observateurs de la MANUI et celle du HCR n’ont été autorisées chacune à venir au camp que le 27 décembre et seulement pour une demi-heure avant partir à la hâte.

L’absence des observateurs à Liberty survient dans des conditions où la Résistance iranienne a publié le même jour un communiqué à propos de la demande de la Force Quds appartenant à l’Armée des Pasdarans en Iran à Maliki de mener des attaques en utilisant les forces irakiennes déguisées en milice de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Par ailleurs, Maliki a ordonné que des hommes des SWAT et de la division dorée dont les officiers et les commandants issus des groupes Badr, Assaeb al-Haq et de du Hezbollah irakien, tous regroupés sous le commandement de la force terroriste Qods, s’installent près de Liberty. Si la situation de crise en Irak s’aggrave, ils devront attaquer Liberty. Or, les gardes qui protègent officiellement Liberty, sont des forces de police de l’union, en plus de la présence des SWAT qui ne cessent de préparer des plans pour massacrer les habitants du camp.

De même, selon des informations précises, la force terroriste Qods poursuit sa coordination avec le pouvoir irakien pour de nouveaux bombardements de Liberty avec davantage de roquettes encore plus puissantes.

Voire Le bulletin

Les ancien versions 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *