Camp Liberty

Achraf : dix-huit mois de manif aux Nations Unies

Posted

Leur combat pacifique a fini par déplacer des montagnes. Après l’Europe, les Etats-Unis viennent de retirer  leur mouvement (l’OMPI) de la liste des organisations terroristes. Mais le combat est loin d’être terminé.  

“Tribune de Genève”, 22 octobre – Depuis un an et demi, les moudjahidine iraniens se rendent tous les jours devant le Palais des Nations

Le sit-in qu’ils ont entamé il y a plus de dix-huit mois est l’un des plus longs jamais organisés à Genève : les moudjahidine iraniens et leurs pancartes qui rappellent les violences et humiliations auxquelles sont exposés les résidents d’Achraf et aujourd’hui du camp Liberty font partie du paysage. Leur combat pacifique a fini par déplacer des montagnes. Après l’Europe, les Etats-Unis viennent de retirer leur mouvement (l’OMPI) de la liste des organisations terroristes. Mais le combat est loin d’être terminé.

Les 3000 moudjahidines du camp irakien d’Achraf, déplacés dans le camp Liberty, se trouvent toujours exposés à la malveillance du régime irakien et de son allié iranien. Le Conseil national de la résistance iranienne demande aujourd’hui à ce que les occupants du camp Liberty puissent bénéficier du statut de réfugiés pour jouir d’une vraie protection. Leur porte-parole Behzad Naziri appelle aussi la communauté internationale à empêcher le pillage des biens que les moudjahidine ont dû laisser derrière eux dans le camp d’Achraf. Il y aurait du matériel médical, un générateur électrique et différents biens mobiliers et immobiliers que les opposants iraniens évaluent à plusieurs millions de dollars.

A.J.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *