ActualitésFemmes

Afrique : Le développement lié à l’implication de la femme

Lors de l’ouverture officielle du 3ème Sommet économique des femmes africaines, le 25 juillet 2014 à Lusaka, capitale de la Zambie, le président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, a déclaré que les pays du continent ne pourront se développer que s’ils impliquent les femmes dans leurs programmes de développement.
Se référant au thème du sommet de cette année, « Femmes africaines : réaliser le potentiel économique de l’Afrique », Donald Kaberuka a affirmé que la BAD prévoyait de renforcer la place de l’intégration du genre dans ses opérations et dans ses interventions régionales et sectorielles.
Kaberuka s’est entretenu le 24 juillet avec le ministre zambien des Finances, Alexander Chikwanda, se félicitant à cette occasion des progrès du gouvernement dans le domaine de l’égalité des sexes et de l’autonomisation et l’inclusion financière des femmes.
« Nous avons à autonomiser les femmes africaines en veillant à leur faire bénéficier de plus d’égalité, d’opportunités et de possibilités durables d’accès à des financements et des ressources. Nos politiques doivent être plus équilibrées en matière de genre. Les femmes sont les moteurs de nos économies au niveau des ménages », a indiqué, pour sa part, le ministre zambien des Finances, Alexander Chikwanda.
Chikwanda a également loué Graça Machel, fondatrice de l’organisation « New Faces, New Voices ».Il a salué son courage et sa volonté de montrer ce dont les femmes sont capables et l’a qualifiée de « pionnière ardente au service de la femme africaine ».
Au cours du Sommet économique des femmes africaines, Graça Machel a invité les femmes d’Afrique à former des réseaux solides et stratégiques devant leur permettre d’influencer le changement parmi les décideurs politiques : « Nous pourrons vraiment améliorer la qualité de vie dans nos villages, de nos communautés et le reste de la société lorsque nous aurons accès au soutien et aux connaissances nécessaires. Généraliser cette œuvre est aujourd’hui possible, » a encore dit Graça Machel.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *