ActualitésFemmes

Amnesty International : Iran, Discrimination envers les femmes

discrimination 03Rapport annuel de l’Amnesty International sur l’Iran: Dans la loi et dans la pratique les femmes étaient confrontées à la discrimination dans les domaines du mariage et du divorce, de la garde des enfants, de la nationalité et des voyages à l’étranger. Celles qui enfreignaient le code vestimentaire imposé par l’État risquaient d’être expulsées de l’université. Des établissements d’enseignement supérieur ont introduit la séparation entre les hommes et les femmes, ou ont limité, voire interdit, l’admission des femmes dans certains programmes.
Le projet de loi sur la protection de la famille, dont les dispositions renforceraient la discrimination, était toujours en discussion à la fin de l’année. Le projet de Code pénal ne remédiait pas à la discrimination existante et continuait, par exemple, d’énoncer que le témoignage d’une femme vaut la moitié de celui d’un homme.
Bahareh Hedayat, Mahsa Amrabadi et sept autres femmes détenues dans la prison d’Evin ont suivi une grève de la faim en octobre pour protester contre les fouilles corporelles humiliantes et la confiscation d’effets personnels par les gardiennes. Par la suite, 33 prisonnières politiques ont signé une lettre ouverte dans laquelle elles faisaient valoir que les fouilles des cavités internes étaient une forme de sévice sexuel ; elles exigeaient des excuses de l’administration pénitentiaire et la garantie que de tels faits ne se reproduiraient plus.

Voir le rapport complet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *