Camp Liberty

Après les fortes pluies, les agents irakiens empêchent l’évacuation des eaux et des égouts qui inondent Liberty

Posted

Liberty-inondiation

 

 

 

 

 

 

 

Après les fortes pluies du 25 décembre qui se sont abattues sur Liberty inondant la totalité du camp, les égouts ont débordé et certains réservoirs d’eaux usées se sont rompus, se répandant sur toute la surface du camp, menaçant les habitants de multiples contaminations.

A la fin des précipitations, les habitants ont essayé dès la soirée du 26 décembre de pomper l’eau avec le nombre limité de camions citernes dont ils disposent pour l’évacuer hors du camp. Mais les forces irakiennes ont stoppé cette évacuation à 21h. Le lendemain, le 27 décembre, elles ont à nouveau bloqué l’évacuation des eaux hors de Liberty. Un agent de ces obstructions est Heydar Azab Machi, un officier de renseignement impliqué dans les massacres des Achrafiens.

Les nombreuses démarches des habitants auprès de l’équipe d’observateurs de la MANUI et du HCR sont restées vaines et ils n’ont rien entrepris.

photoes-of-women-sections4

 

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi, malgré l’arrêt de la pluie, les habitants doivent, dans le froid, se déplacer dans l’eau sale des égouts jusqu’aux genoux. Le secteur des femmes connait une situation encore plus mauvaise et elles ont de grande difficulté à sortir de leur baraquement. L’inondation, le froid et la vétusté des baraquements provoquent de nombreuses pathologies chez les habitants.

photoes-of-women-sections1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *