En iran

Arrêtés pour leurs tatouages …

Après avoir ouvert le 17 mai la chasse aux femmes dans les rues de la capitale, de celles qui refusent le code vestimentaire obligatoire, voilà qu’ils reprennent la chasse aux jeunes, selon le Comité de Soutien aux Droits de l’Homme en Iran (CSDHI).

Le comité annonce que le 23 mai, les forces de sécurité ont-elles arrêté 150 jeunes taxés de “voyous” et “hooligans” dans l’ouest et le sud de Téhéran, les quartiers déshérités où le chômage fait cruellement rage. Les agents ont lancé des raids dans les logements misérables, collectant ici et là “des couteaux et des fusils de chasse”, si l’on croit les autorités.

Le sous-commandant de la sécurité s’est enorgueilli d’avoir arrêté des “fauteurs de troubles”. Les victimes de ces arrestations arbitraires ont tout de suite eu droit à l’ouverture d’un casier judiciaire. Beaucoup sont arrêtés pour leurs tatouages.

jeunes 2

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *