ActionActivitéActualitésCamp Liberty

Attaque contre les opposants iraniens en Irak: Manifestation devant l’ambassade irakienne à Paris

La communauté iranienne s’est mobilisée tôt ce matin devant l’ambassade d’Irak à Paris pour protester contre l’inaction complice du gouvernement irakien la veille lorsque le camp Liberty en Irak, où résident plus de 2200 opposants iraniens non-armés, est devenu la cible de tirs des roquettes. 23 habitants ont trouvé la mort, et une vingtaine ont été grièvement blessés.
Les manifestants, membres des familles et amis du mouvement d’opposition démocratique iranien, portaient des photos des martyrs ainsi que des drapeaux iraniens.
Manif4« ONU, USA, UE : protégez les réfugiés du camp Liberty en Irak », lisait une affiche portée par l’un des manifestants, qui a quitté l’Iran des mollahs il y a moins de deux ans. De semblables affiches appelaient à condamner l’attaque.

Najia Amzal
Najia Amzal, maire-adjointe de Stains (93)

Des élus ainsi que des personnalités ont pris la parole. « John Kerry a déjà fermement condamné ce crime, mais la France à le devoir absolu de le faire dans les plus brefs délais pour dénoncer et condamner cette attaque par le régime iranien avec la complicité du gouvernement et autorité irakiens. Je souhaite de tout cœur que le crime contre le camp Liberty ne reste pas impuni et je profite pour exprimer à toutes les familles des victimes mes condoléances les plus sincères», a martelé Najia Amzal, maire-adjoint de Stains, venue participer à la manifestation pour montrer”toute sa solidarité avec ceux et celles qui luttent depuis des années pour la plus belle des causes – la démocratie.”
Une délégation des participants est parti, après la manifestation, au Ministère des Affaires étrangères afin d’exiger une position ferme de la part de la France.
Manif7Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés a vivement condamné l’attaque dans un communiqué.
“C’est un acte déplorable, et je suis très préoccupé par le préjudice infligé à ceux qui vivaient dans le camp Liberty”, a déclaré le Haut-commissaire pour les réfugiés Antonio Guterres.
“Tous les efforts doivent continuer à être faits pour (soigner) les blessés et identifier (…) les responsables”, a-t-il ajouté.
De son côté, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a indiqué dans un communiqué que “les Etats-Unis condamnent avec fermeté l’attaque brutale et insensée” du camp.
M. Kerry a précisé que Washington avait été en contact avec de hauts responsables irakiens pour s’assurer que les autorités fournissent “toute l’assistance médicale urgente” nécessaire et que des mesures de sécurité supplémentaires seront mises en place après cette “attaque non provoquée”.
Les Etats-Unis ont affirmé leur détermination à assister le Haut-commissariat pour transférer les habitants du camp “vers un endroit permanent et sûr en dehors de l’Irak”, et invité davantage de pays à “répondre à cette urgente situation humanitaire”.

Manif5

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *