Uncategorized

Avancée pour le camp d’Achraf

Posted

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Lundi 26 Septembre 2011

Dans une claire avancée dans la crise du camp d’Achraf au nord de l’Irak, qui abrite 3400 opposants iraniens, la baronne Ashton, Haute Représentante de l’UE pour les affaires étrangères, a annoncé la nomination de l’ambassadeur Jean De Ruyt comme son envoyé personnel sur la question du camp d’Achraf.

S’exprimant au Parlement européen à Strasbourg, l’eurodéputé conservateur européen Struan Stevenson, président de la délégation pour les relations avec l’Irak, a déclaré:

« J’ai reçu une lettre de la baronne Ashton confirmant la nomination de l’ambassadeur De Ruyt et déclarant que son rôle sera de “travailler avec le gouvernement de l’Irak, les Nations Unies et d’autres partenaires pour aider à résoudre la situation au camp d’Achraf conformément aux principes humanitaires et des droits humains “. La baronne Ashton ajoute que “l’ambassadeur De Ruyt sait l’importance que j’attache à cette question. J’attends de lui qu’il se mette en liaison avec tous les interlocuteurs irakiens concernés, avec les dirigeants et les résidents du camp d’Achraf et avec les organisations humanitaires internationales. Je lui ai demandé de vous rencontrer ainsi que d’autres membres concernés au Parlement européen, immédiatement après sa prise de fonctions. ”

«Je dois remercier chaleureusement Mme Ashton pour ce geste décisif et significatif. L’ambassadeur De Ruyt est un diplomate de premier plan de renommée internationale. Il vient de terminer son mandat d’ambassadeur de Belgique auprès de l’UE, après avoir été diplomate à l’ONU à New York. A mes yeux, nul autre que lui est à même d’aborder cette question complexe et sensible.

« Avec mes collègues au Parlement européen, nous croyons fermement que l’ambassadeur De Ruyt devrait visiter Achraf dès que possible. Ce serait une étape importante vers la résolution de la crise. Si les autorités irakiennes tentent d’empêcher une telle visite, ce sera une claire indication de leurs intentions funestes envers les résidents d’Achraf.

«La population non armée et civile du camp d’Achraf a enduré des années de torture psychologique et de harcèlements de la part du gouvernement irakien, aidé et encouragé par ses sponsors de Téhéran. Il y a eu deux terribles attaques lancées contre le camp par l’armée irakienne, culminant cette année le 8 avril par un massacre qui a fait 36 morts et 300 blessés graves. Le camp est toujours en état de siège avec un accès limité pour les approvisionnements en carburant, nourriture et médicaments.

« Pour aggraver les choses, le Premier ministre irakien a fixé le délai ridicule du 31 décembre de cette année pour vider le camp de ses habitants, menaçant d’un autre affrontement violent qui sèmera les graines d’une catastrophe humanitaire.

« En attendant, avec l’aide du Haut Commissaire pour les réfugiés, l’ensemble des 3400 habitants sont en train d’être interrogés individuellement et évalués pour un statut de réfugiés, ayant chacun déposé une demande d’asile. Ce processus prendra plusieurs mois pour aboutir et l’intention est ensuite de réinstaller ces réfugiés dans les 27 États membres de l’UE et dans d’autres pays hors de l’UE. Mais cette opération d’envergure ne peut être achevée dans les délais fixés par le Premier ministre Nouri Al-Maliki, qui doit comprendre que le temps est venu de cesser les menaces et les harcèlements contre ces personnes et de commencer à coopérer avec l’ONU et l’UE pour résoudre cette crise.

« La nomination de l’ambassadeur De Ruyt par la baronne Ashton a souligné la gravité de cette question. Je suis impatient de travailler étroitement avec lui pour nous assurer que nous pouvons éviter une catastrophe de type Srebrenica à Achraf. »

Struan Stevenson, eurodéputé
Président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *