ActualitésCamp Liberty

Bernard Kouchner : Ce massacre est un crime du premier ministre d’un État

Bernard-Kouchner_3Le 19 septembre 2013– A Genève, Bernard Kouchner dénonce des exactions en Irak commises contre une minorité iranienne. L’ancien ministre des Affaires étrangères s’est indigné face au massacre commis au camp d’Achraf, en Irak.

Bernard Kouchner était tout à l’heure au Palais des Nations avec Maryam Radjavi, la présidente du Conseil national de la Résistance iranienne. Il a exigé l’ouverture d’une enquête de la part de l’ONU.

Bernard Kouchner : « Ce camp était gardé par 700 soldats irakiens. Donc on ne peut pas imaginer que cette opération soit venue du ciel et que des mercenaires ou des gens animés de mauvaises intentions franchissent le barrage. Et donc c’est la responsabilité du 1er ministre qui s’appelle Al-Maliki, que je connais depuis longtemps et dont je ne m’étonne pas qu’il ait des liens étroits avec l’Iran.

«Je souhaite d’abord que le HCR puisse faire une enquête et puis que la Haute commissaire aux droits de l’homme Mme Pillay soit aussi sur la brèche pour trouver ce qui s’est passé et que ça ne se reproduise pas.» Radio suisse romande (RSR),

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *