ActualitésCamp LibertyNos Projects

Blocus inhumain au camp des réfugiés iraniens en Irak

 

Sous une chaleur de 50°C, dans le mois de Ramadan, l’entrée des camions de ravitaillement en alimentations et en carburant et des véhicules vidangeurs au camp Liberty, où habitent quelques 2500 réfugiés iraniens membres de l’opposition au régime des mollahs, est interdite.

Camp Liberty-resident protests -Inhuman siege-4Les forces de sécurité irakiennes, basées dans la 4e entrée de l’aéroport de Bagdad empêchent, depuis le mardi 14 juillet, l’entrée dans le camp des camion-citerne transportant du gasoil et de l’essence, des camions de ravitaillement en alimentation et des camion-citerne destinés au vidange des eaux ménagères.

Cet ordre de la part de Faleh Fayyadh, chef du Conseil de sécurité nationale irakienne qui se trouve également à la tête du comité constitué pour réprimer l’opposition iranienne réfugiée en Irak, est transmis dans des circonstances d’une chaleur accablante, à tel point que le gouvernement irakien a été pourtant obligé de déclarer jeudi, jour de congé à Bagdad.

Depuis quatre ans ces véhicules répondent aux besoins vitaux des résidents sur le camp.

Le mercredi deux camions de ravitaillement alimentaire, cinq camions vidangeurs et deux camion-citerne de gasoil et d’essence, se sont vus interdire l’entrée au camp par les forces de sécurité de la 4e entrée de l’aéroport, qui ont indiqué que sur ordre de Faleh Fayyadh, l’entrée de tout véhicule de logistique est désormais soumise à un blocus. De toute évidence, à la veille des jours fériés de l’Aïd-El-Fitr, les hommes de main du régime iranien dans l’administration irakienne tentent de créer une crise dans le camp.

L’embargo sur le carburant revient à paralyser tous les mécanismes vitaux du camp, sous une chaleur de 50°C, dans le mois de Ramadan. Toutes les infrastructures du camp, aussi bien le système de ravitaillement en eau que les systèmes d’évacuation des eaux-vannes, la cuisine et les dispositifs de rafraichissement, fonctionnent avec des générateurs diezel.

En outre, l’interdiction d’entrée des camions vidangeurs crée une véritable crise sanitaire dans le camp.

Camp Liberty-resident protests -Inhuman siege-2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *