ActualitésCamp LibertyNos Projects

Camp Liberty : Harcèlement continu, résidents privés de médicaments, sortie interdite même aux véhicules utilitaires

Le 8 août 2015 les forces irakiennes encerclant le camp Liberty ont empêché la sortie d’un véhicule utilitaire chargé des ordures qui posent, si restés sous les températures autour de 50°C au camp, un vrai risque d’hygiène. La Mission d’Assistance des Nations Unies en Irak (MANUI) a été saisie, mais le problème persiste.
Le 7 août, la clinique irakienne du camp a annulé tous les rendez-vous médicaux à Bagdad car la seule ambulance de la clinique était en panne.
Le 6 août, les forces irakiennes chargées de la « protection » du camp ont renvoyé un camion contenant des vêtements achetés par les résidents, sans lui permettre à décharger sa cargaison.
Le 4 août, un véhicule contenant des pièces détachées pour le système de purification d’eau a été renvoyé par les mêmes forces, sans pouvoir décharger sa cargaison.
Le 3 août, sur ordres de Sadeq Mohammad Kazem, commandant des forces irakiennes encerclant le camp, un véhicule contenant des médicaments achetés par les résidents a été renvoyé du camp sans permettre aux habitants d’avoir accès à leurs médicaments.
Les habitants se sont rassemblés en protest contre ces mesures repressives, portant des pancartes condamnant le siège contre le camp. Voir vidéo sur la situation au camp

Protest2

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *