ActualitésEn iranFemmes

Campagne mondiale réussite: Jeune dessinatrice iranienne libérée

Les autorités iraniennes ont relâché de prison la caricaturiste Atena Farghadani. Après dix-huit mois d’emprisonnement, la caricaturiste est enfin sortie, ce mardi 3 mai.
La campagne des militants des droits humains et de la liberté d’expression dans le monde a donc porté ses fruits. Sous la pression, le régime des mollahs a libéré la jeune dessinatrice, jetée brutalement en prison et condamnée à 12 ans de prison pour ses dessins sur les parlementaires en Iran représentés sous la forme d’animaux sauvages.

atena-cartoon2-300x141
Caricature du parlement iranien, dessin qui aurait coûté 12 ans de prison à sa dessinatrice

Atena aura connu deux fois l’enfer des prisons des mollahs. La première fois à sa sortie, elle avait courageusement dénoncé sur youtbe les sévices encourus derrière les barreaux. Cette militante des droits des enfants a même enduré un test de virginité pour avoir serré la main de son avocat au parloir de la prison. L’avocat avait également été emprisonné pour cela.
Une belle campagne de dessins en faveur de sa libération avait été lancée à travers le monde. Merci à tous ceux qui se sont mobilisés. Surtout restons mobilisés contre la dictature religieuse en Iran.

Atenalibre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *