ActualitésEn iranFemmes

Concert annulé: Pas de musiciennes en performance à Téhéran

Posted

OrchestreUne performance de l’orchestre symphonique de Téhéran a été annulée en raison de la présence de femmes dans l’orchestre. La prestation lors d’une compétition internationale a été annulée au dernier moment, alors que «les chaises avaient été installées et que tout semblait bien se passer», a déclaré le chef d’orchestre iranien Ali Rahbari.

«Mais, juste avant de jouer l’hymne national, ils ont soudainement annoncé que les femmes ne pouvaient pas jouer sur scène», a-t-il ajouté, furieux, sans préciser qui étaient ces «ils». Le chef d’orchestre s’est alors déclaré «offensé», estimant qu’il lui était «impossible d’accepter une telle insulte». «Ou bien nous jouons tous ensemble, ou bien nous partons», assure-t-il avoir affirmé aux organisateurs de la compétition.

Les femmes chanteuses n’ont pas le droit de se produire sur scène depuis la révolution islamique de 1979 en Iran. Les stations radios et les chaînes télévisées n’ont pas le droit de diffuser des chansons chantés par des femmes non plus.

Deux mollahs de haut-rang basés dans la ville religieuse de Qom ont confirmé en février dernier que le chant des femmes est strictement interdit dans le régime islamiste. Les mollahs Hossein Nouri-Hamadani et Nasser Makarem-Chirazi ont critiqué un album de musique mise en vente qui contenait la voix d’une femme. Nouri-Hamadani a affirmé : « Les femmes ont le droit de parler, mais elles n’ont pas le droit de chanter. Le chant des femmes ne peut être toléré et nous allons formellement l’interdire.

Le fait qu’une femme joue un instrument de musique devant des hommes ou chante devant des hommes est strictement interdit par la religion. Nous interdirons les films, les festivals, les livres et les concerts ayant des contenus non-conformes aux valeurs révolutionnaires. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *