ActualitésEn iran

Des avocates iraniennes exclues des cours pour “maquillage voyant”

Avocates iraniennesJugées « mal-voilées », douze avocates ont été privées du droit d’exercer en Iran. C’est leur tribune de protestation qui vient de rendre l’affaire publique le 26 mai, selon le site IRANMANIF.

Cette interdiction a pris l’effet le 4 avril avec la note suivante : « En raison du non respect du code vestimentaire religieux et d’un maquillage voyant, l’interdiction touchant les avocates (suivie des noms) d’entrer dans l’ensemble des lieux et unités judiciaires du parquet général de la province de Téhéran, entre en vigueur »

Ces avocates ont publié une tribune libre de protestation, dénonçant un ordre illégal qui les prive de leur droit d’exercer, mais qui prive aussi leurs clients du droit d’être défendus. Elles regrettent que le barreau n’ait pas réagi à cette mesure et n’ait pas protesté.

Juger la tenue vestimentaire n’entre pas dans le cadre des fonctions légales des services de sécurité et du renseignement de l’appareil judiciaire, relèvent-elles. Ces services se substituent à un tribunal et prononcent un verdict sans examen des charges, dénoncent-elles.

Elles demandent l’annulation immédiate de cette mesure et appellent la direction du barreau à se bouger et à leur apporter son soutien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *