Camp LibertyEn iran

Des dizaines de milliers de drapeaux iraniens à Villepinte (Europe 1) .

Posted

europe-1Europe 1, 23 juin – Il a été élu il y a juste une semaine, le nouveau président iranien est déjà critiqué par les opposants en exil.  Un appel à la résistance a même été lancé par les Moudjahidine du Peuple contre Hassan Rohani. Ils étaient hier réunis à Villepinte, en région parisienne, pour dire qu’il n’est pas le modéré que la communauté internationale décrit.

Reportage de Sandrine Prioul :

Sur fond d’hymne à la joie à pleine basse, flotte des dizaines de milliers de drapeaux verts, blancs, rouges. Un jeu de lumière digne des shows à Bercy. Dans la région parisienne, près de 100 000 résistants, des iraniens du monde entier qui ont fui le régime, acclament leur leader Maryam Radjavi : « C’est une mascarade électorale, dit-elle. Ce qui s’est passée ne représente pas la liberté. Notre choix c’est la fin des mollahs. »

Le public chante « mort au dictateur » et refuse de voir l’élection du nouveau président Rohani comme un signe de détente raconte Omid, qui a fui Téhéran l’année dernière : « Le renversement est proche, le régime va être renversé. On garde espoir quoi qu’il arrive. »

Ces exilés solidaires et certaines figures diplomatiques veulent maintenir la pression. Parmi les invités il y a aussi des élus américains, européens, le couple Zapatero ou encore Michèle Alliot-Marie :  « L’Iran représente pour nous tous une préoccupation majeure, et ceux qui sont ici sont là pour attirer l’attention justement sur ces risques majeurs pour le monde. »

Intégrisme, programme nucléaire, voilà précisément ce qui inquiète. Et l’ancienne ministre de la défense est ferme : nouveau président ou pas, face à l’Iran la communauté internationale ne doit pas baisser la garde.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *