En iran

Des dizaines de pendaisons en Iran

Posted

Le régime inhumain des mollahs a exécuté quinze prisonniers le 7 novembre à Téhéran, Chiraz et Zarand.  Dix d’entre eux ont été pendus en même temps dans la capitale, quatre à Chiraz et un à Zarand selon les agences de presse officielles Mehr et Fars du ministère du Renseignement et des gardiens de la révolution. Depuis le 22 octobre, on dénombre six exécutions collectives. De plus, Treize détenus ont été exécutés à la prison de Gohardacht en banlieue de Téhéran (22 et 24 octobre), trois autres à Qazvine (24 octobre) et huit autres à la prison d’Evine de Téhéran le 31 octobre. Le nombre d’exécutions depuis le 1er janvier se monte désormais au moins à 373. Mais peu d’informations sur les multiples exécutions clandestines et l’élimination de prisonniers politiques sortent des prisons.

Pris dans l’étau des sanctions, de la crise économique, de la montée des luttes intestines et de son rejet par le peuple iranien, la dictature religieuse intensifie la répression et multiplie les pendaisons collectives pour accentuer le climat de terreur et contenir l’explosion de colère populaire. Ces dernières semaines, le régime a envoyé un comité de la mort à la prison de Gohardacht pour accélérer la pendaison de plus d’un millier de condamnés à mort.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *