Camp Liberty

Des documents classifiés des mollahs sur le programme de pillage d’Achraf par le gouvernement irakien

Posted

Des documents du corps des gardiens de la révolution, les pasdaran, obtenus par la résistance iranienne révèlent un programme de saisie et de pillage de davantage de biens des Achrafiens sur des instructions du régime des mollahs.

Selon ces documents qui peuvent être présentés devant un tribunal, les affaires des Achrafiens qui ont été illégalement saisies par les forces irakiennes lors du transfert à Liberty ne seront pas rendues et seront entièrement adjugés aux Irakiens.

Ces biens, comme des charriots-élévateurs volés, de l’outillage, des appareils de soudure, les vêtements et tout ce qui porte le blason d’Achraf ou l’emblème de l’Ompi, ainsi que le contenu de deux containeurs du 4e et du 5e groupe qui ont été entièrement saisis dans la plus grande illégalité. La valeur des biens de ces deux containeurs qui contiennent des appareils électroniques, des imprimantes, des photocopieuses et autres, est estimée à plus de 120.000 dollars et se trouvent aux mains des forces irakiennes depuis les mois d’avril et mai.

De même, le charriot élévateur dont disposaient les habitants pour charger et déplacer la cargaison du 7e groupe a été saisi par les forces irakiennes et ne leur a pas été rendu.   Ces derniers jours également, les forces irakiennes ont poursuivi le vol des biens des Achrafiens dans le bâtiment Moïne, situé dans la partie occupée du nord d’Achraf depuis l’attaque et le massacre d’avril 2011.

Dans un communiqué publié hier, la Résistance iranienne a demandé à l’ONU et au gouvernement américain de contraindre le gouvernement irakien à cesser de voler les biens des Achrafiens, ce qui constitue une violation manifeste des conventions de Genève, des lois sur les réfugiés et de bien d’autres règlements internationaux, vols qui lui sont dictés par le fascisme religieux au pouvoir en Iran. Elle leur demande aussi de le contraindre à respecter les droits des habitants d’Achraf et de Liberty, notamment le droit à la propriété sur leurs biens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *