En iran

Des fillettes de 9 ans mariées de force en Iran

Posted

filletes en IranCourrier internationale, 23-29 mai – Elaph (Londres) – la loi iranienne autorise le mariage des filles à partir de 13 ans, mais de nombreuses familles pauvres les marient bien plus tôt.

Selon un récent rapport explosif, 850.000 mineures sont mariées en Iran, dont certaines ayant moins de 10 ans, voire moins de 9 ans. Dans certains cas, ces filles ont été mariées à un homme âgé afin d’épurer des dettes qu’auraient eues la famille envers lui. On retiendra également qu’au cours de la seule année 2006, il y a eu 25.000 divorces entre enfants dont l’âge varie entre 10 et 15 ans. Ce rapport, qui dévoile un pan des violations des droits de l’homme en Iran, a été établi par l’institut de recherche des médias du Moyen-Orient.

Ces questions sociétales font l’objet d’un débat public de plus en plus vif en Iran, même si la loi iranienne permet le mariage des filles à partir de 13 ans et des garçons à partir de 15 – et même de moins de 10 ans si les parents et la justice donnent leur accord. « Selon les chiffres officiels, environ 1 million d’enfants ont été mariés, et 85% de ces enfants sont des filles, ce qui signifie que la plupart d’entre elles le sont avec des hommes plus âgés », explique le rapport.

Le rapport attire également l’attention sur le fait que des personnalités au sein du régime mettent en garde contre les risques sociaux et sanitaires de ce phénomène. Un sociologue proche du régime souligne qu’il « concerne surtout des familles pauvres et peu éduquées, qui y voient un moyen de se sortir de leurs difficultés matérielles. » Et de souligner « les grands risques psychologiques et physiques encourus par les filles ».

Il n’empêche que les responsables de la république islamique ne s’inquiètent pas du sujet pour autant. Selon l’agence de presse World Net Daily, le porte-parole du régime a nié l’étendue du phénomène. Il s’est contenté de dire que ces mariages étaient légaux et qu’il serait contraire à la loi religieuses de les interdire.

Selon Farshid Yazdani, de l’Association pour la défense des droits de l’enfance en Iran, les mineurs représentaient 2,6% du total des mariages en 2006, mais sont passés à 4,9% en 2010.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *