ActualitésCamp Liberty

Des prisonniers politiques en Iran condamnent la tuérie d’Achraf

behind-bars

Le 5 septembre 2013– A travers un message paru sur les réseaux sociaux iraniens, onze prisonniers politiques exilés dans les prisons du sud de l’Iran, ont exprimé leur indignation face au massacre des habitants d’Achraf, appelant à une enquête internationale sur ce crime contre l’humanité.

«Nous, les prisonniers politiques en exil dans les provinces du sud, condamnons dans les termes les plus fermes la tuerie au camp d’Achraf en Irak de membres de l’OMPI, dont plusieurs responsables, » dit le message d’Arjang Davoudi, Ali Moradi, Karim Moussazadeh, Mohammad-Reza Hosseini, Kamal Charifi, Mohammad-Hossein Rezaï, Darvich Zandi, Tchangiz Rezaï, Mansour Mohamadi, Afchine Sohrabzadeh et Hassan Javadi.

Saïd Massouri, détenu politique de la prison de Gohardacht, a déclaré après le récent massacre au camp d’Achraf : « La nouvelle est douloureuse à son paroxysme et constitue en soi une catastrophe effroyable. Lorsque l’on entend cette nouvelle en prison, elle devient encore plus extrêmement insupportable. »

Un message semblable adressé par les prisonniers politiques Mohamad Banazadeh-Amirkhizi et Afchine Ba’imani, sur le massacre d’Achraf à partir de la même prison a fait le tour de la toile.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *