ActualitésEn iran

Deux mollahs iraniens de haut-rang : le chant des femmes est strictement interdit

Deux mollahsDeux mollahs de haut-rang, liés au régime et basés dans la ville religieuse de Qom (située au sud de Téhéran) ont déclaré que le chant des femmes est strictement interdit.

En Iran, les stations radios et les chaînes télévisées n’ont pas le droit de diffuser des chansons chantés par des femmes. Mais dans des CD de musique, vendus en Iran de façon plus ou moins clandestine, on trouve parfois des chansons chantés par des femmes.

Selon un rapport publié par « Tabnak » (un site Internet lié au régime), le mollah Hossein Nouri-Hamadani et le mollah Nasser Makarem-Chirazi ont critiqué un album de musique, récemment mise en vente, qui contient la voix d’une femme (les chansons de cet album sont chantées en duo par un homme et une femme).

Le mollah Hossein Nouri-Hamadani a affirmé : « Les femmes ont le droit de parler, mais elleS n’ont pas le droit de chanter. Le chant des femmes ne peut être toléré et nous allons formellement l’interdire. »

Il a ajouté : « Le fait qu’une femme joue un instrument de musique devant des hommes ou chante devant des hommes est strictement interdit par la religion. Nous interdirons les filmes, les festivals, les livres et les concerts ayant des contenus non-conformes aux valeurs révolutionnaires. »

Un autre mollah de haut rang, Nasser Makarem-Chirazi, s’est également opposé au chant des femmes et a dit que cela « provoque le mécontentement du peuple ».

Nouri-Hamadani et Makarem-Chirazi sont deux mollahs aux ordres de Khamenei, le guide suprême du régime, et ils sont très détestés en Iran.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *