Actualités

Disparition de Simin Behbahani, immense figure de la poésie persane

Posted

simin 1La poétesse iranienne Simine Behbahani s’est éteinte le 19 août dernier dans un hôpital de Téhéran, à l’âge de 87 ans.

Elle souffrait de problèmes respiratoires et cardiaques et avait été dans le coma depuis 13 jours.

Née en 1928 à Téhéran, Simin Behbahani écrira ses premiers poèmes à l’âge de 14 ans. Elle héritera de sa mère, Fakhr Ozma Arghoon, poétesse passionnément engagée pour la cause des femmes, l’art de manier la métaphore, subtile moyen de tromper la censure et de dire sans dire, en puisant dans la force de l’image pour des «mots braqués armes», comme disait Aimé Césaire. «En Iran, les lignes rouges sont perfides. Officiellement, on ne doit critiquer ni le pouvoir, ni l’islam, ni la morale en vigueur. Mais en fonction des censeurs qui lisent vos textes, et de l’humeur politique du jour, c’est l’arbitraire qui sévit. Ainsi, des termes comme “sein”, “vin”, “danse” peuvent être facilement proscrits. Alors, il faut ruser”, confiera-t-elle en 2008 à une journaliste du média français L’Express.

En mars 2010, alors qu’elle était sur le point de prendre l’avion pour Paris, les autorités iraniennes l’ont empêchée de quitter le pays et lui ont confisqué le passeport.

Simin Behbahani restera dans les mémoires pour être une des plus prestigieuses figures de la poésie persane qu’elle aura portée, aussi, en revisitant l’art du Ghazal pour en faire, encore une fois, un espace subversif de dénonciation de l’omnipotence masculine et des inégalités et, par là même, de revendication par la femme et pour la femme de son propre corps, ses propres sens et son être au monde dans la réappropriation de l’espace amoureux et du désir. Médaille Carl von Ossietzky en 1999, Prix Simone de Beauvoir en 2009, cette figure majeure de la poésie iranienne, cette grande militante des droits de l’Homme, continuera de creuser son chemin dans les consciences et d’ébranler les âmes et les murs qui les entravent.

Une sélection de poèmes de Simine Behbahani a été traduite en Français.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *