Actualités

Droits de l’Homme: mort d’Asma Jahangir, rapporteur spécial de l’ONU

Posted

L’avocate et militante pakistanaise Asma Jahangir, qui avait dédié sa vie à la défense des droits humains et de la démocratie, est morte d’un arrêt cardiaque à l’âge de 66 ans, a annoncé sa famille dimanche 11 février . Elle avait été rapporteur spécial des Nations unies pour le Conseil des droits de l’homme.
Pour la première fois en 29 ans, l’ONU avait publié un rapport concernant le massacre de 1988 en Iran, au cours duquel 30 000 prisonniers ont été exécutés suite à une fatwa émise par le Guide Suprême. Asma Jahangir, Rapporteuse spéciale sur la situation des droits de l’homme en Iran, avait adressé son rapport de 26 pages à l’Assemblée générale des Nations-Unies, exigeant une enquête indépendante et urgente concernant ce sombre épisode de l’histoire iranienne.
Dans son rapport, Mme Jahangir avait souligné le rôle clé des hautes autorités du régime dans cette tragique affaire. Cette étape avait marqué un tournant dans la longue campagne pour la justice menée par les familles des victimes et les défenseurs des droits de l’homme du monde entier.
“C’est une grande perte pour les défenseurs des droits humains. Nous nous souviendrons toujours d’elle pour son bilan brillant pour la défense des droits humains et son rapport courageux concernant les crimes du régime iranien, » écrit dans un “tweet”, Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI).
Des milliers de Pakistanais ont assisté mardi aux funérailles de la célèbre avocate et militante des droits de l’Homme Asma Jahangir, considérée comme une autorité morale dans le pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *