En iran

Encore un prisonnier politique tué sous la torture en Iran

Posted

Dans un nouveau communiqué, la Résistance iranienne révèle la mort du prisonnier politique Jamil Soveidi sous de terribles tortures dans les prisons des mollahs.

Jamil Soveidi, âgé de 45 ans, originaire de la minorité arabe iranienne d’Ahwaz et ouvrier soudeur, avait été arrêté il y a un mois et emmené vers un lieu inconnu. Durant tout ce temps, les services de renseignement des mollahs se sont abstenus de donner à sa famille la moindre raison pour cette arrestation, le lieu de détention et le sort du prisonnier. C’est par un pur hasard qu’une de ses connaissances a reconnu son corps à la morgue d’Ahwaz, corps qui jusqu’à présent n’a pas été restitué à la famille.

Ces crimes témoignent de la montée de la répression, de la torture et de l’assassinat des prisonniers politiques chaque jour dans les prisons, les camps de la mort et les caches du ministère du renseignement, le Vevak, et des gardiens de la révolution à travers l’Iran et dont les informations ne sortent pratiquement jamais.

La Résistance iranienne appelle une fois de plus la communauté internationale et particulièrement le Conseil de sécurité de l’ONU à condamner ce crime ignoble et cruel et à agir de manière urgente pour empêcher la poursuite des crimes contre l’humanité en Iran par les mollahs sanguinaires.

Le détenu politique Sattar Behechti avait lui aussi perdu la vie le 6 novembre sous la torture à Téhéran.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *