Uncategorized

Epidémie de méningite infectieuse, graves maux de tête et d’oreille chez les habitants du camp Liberty à cause de l’attaque à la roquette et de la pollution de l’air

Posted

Epidémie de méningiteAppel à une enquête internationale pour un transfert immédiat des résidents à Achraf afin de prévenir d’autres tragédies

Quatre semaines après l’attaque à la roquette sur camp Liberty, des habitants souffrent de maux de tête, de maux d’oreilles et de méningite infectieuse due aux ondes de choc des explosions et de la pollution.

Mohammad Reza Moazedi, membre de l’OMPI, habitant la section 6 du camp, souffrait de graves douleurs à l’oreille. Il a été hospitalisé le 4 mars. Selon le médecin irakien, il est tombé dans le coma quelques heures après son arrivée à l’hôpital.

Mahmoud Dehghan un autre habitant de la même section a été frappé par les ondes des explosions de roquette, le 9 février dernier. Il souffrait des graves maux de tête et son état de santé s’est détériorés. Atteint d’une forte fièvre et il a été hospitalisé d’urgence le 3 mars à Bagdad.

Les médecins spécialistes ont diagnostiqué que les patients souffrent de méningite infectieuse qui est une maladie rare et dangereuse. Aucun d’eux n’a de précédent de cette maladie. Ayant analysé la santé des deux patients, les médecins irakiens ont souligné que les ondes de choc avaient provoqué des changements dans l’environnement du camp en activant des microbes qui ont pénétré dans le sang des patients par la bouche, le nez et les oreilles. Cela a infecté les membranes qui recouvrent le cerveau et les explosions ont accéléré le processus de la maladie dans le cerveau.

Selon les médecins spécialistes, d’autres personnes qui étaient proches des points d’explosion sont exposées à cette maladie et doivent de toute urgence prendre des mesures préventives. Les résidents de Liberty sont privés d’un minimum de soins médicaux et dans un acte inhumain, le gouvernement irakien empêche le transfert des équipements médicaux qu’ils possèdent à Achraf.

Soulignant les responsabilités et les obligations du gouvernement américain et de l’ONU quant à la sécurité des résidents, en tant que réfugiés politiques et personnes protégées par la 4ème convention de Genève, la Résistance iranienne appelle le gouvernement américain, l’ONU et d’autres organisations compétentes comme l’OMS à faire une enquête sur cet événement afin de prendre immédiatement en main cette situation cruciale et le risque de la voir se propager dans tout le camp Liberty.

Vu l’absence de sécurité au camp Liberty, que le gouvernement irakien a déclaré ne rien pouvoir faire pour empêcher les tirs de roquettes, et que les agents connus du régime iranien et de Maliki ont menacé de nouvelles attaques, la Résistance iranienne appelle le gouvernement américain et les Nations Unies à agir pour un transfert immédiat des résidents de Liberty à Achraf. En cas contraire, ils seront responsables de tout dommage infligé par les forces irakiennes et le régime iranien sur les résidents.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *