ActualitésFemmes

Femmes battues. Fausses blessures, vrai coup de projecteur

Une campagne nationale de solidarité avec les femmes battues a été lancée en Hongrie. Elle invite chacun à poser devant l’objectif avec des tatouages éphémères de traces de coups.

hongrie tatouageEn Hongrie, une femme sur cinq aurait déjà été maltraitée par son conjoint, selon le site d’information Psfk.

Afin d’alarmer l’opinion publique sur le sujet, une campagne nationale vend des tatouages éphémères en formes de bleus et autres cicatrices à qui le demande. Les acheteurs sont ensuite invités à se prendre en photo et à diffuser sur les réseaux sociaux un message de solidarité à l’égard des femmes battues, accompagnés du mot-dièse #hurtsmetoo («ça me blesse aussi»). Les fonds ainsi récoltés sont reversés à une association de protection des femmes battues.

«L’idée derrière la campagne est de mettre en avant un outil qui permet aux gens d’exprimer leur empathie pour les victimes», explique Psfk. Un défi apparemment relevé, puisque une centaine de personnalités hongroises ont déjà participé à cette action en postant des selfies sur leurs comptes personnels, la campagne acquérant ainsi une visibilité nationale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *