Uncategorized

Irak: les USA saluent le relogement des réfugiés du camp d’Achraf

Posted

AFP : Les Etats-Unis saluent l’accord qui doit permettre le relogement dans un lieu d’accueil temporaire des 3.400 réfugiés iraniens du camp d’Achraf en Irak, le temps que la question de leur statut soit réglée par l’ONU.

La secrétaire d’Etat Hillary Clinton a souligné que l’accord marque “une étape importante vers une résolution humaine du problème d’Achraf”.

“La volonté du gouvernement irakien de se conformer à cet accord nous apaise et nous espérons qu’il (le gouvernement irakien) respectera ses obligations, notamment les éléments de l’accord qui encadrent la sécurité des résidents d’Achraf”, a encore estimé Mme Clinton dans un communiqué publié dimanche.

Elle a ajouté que des responsables de l’ambassade américaine se rendraient “régulièrement” sur le nouveau site.

L’accord, signé par l’émissaire de l’ONU Martin Kobler et le conseiller irakien pour la sécurité nationale Falah al-Fayadh, “établit un processus aux termes duquel le gouvernement irakien relogera les résidents (du camp) dans un lieu de transit provisoire”, le temps que “leur statut de réfugié soit déterminé par le Haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés”.

L’Irak s’est engagé à “assurer la sécurité des habitants du nouveau lieu” d’accueil, mais ne précise ni l’emplacement de ce camp de transit ni la date du transfert des réfugiés.

Hillary Clinton a pour sa part indiqué que les réfugiés seraient transférés vers le Camp Liberty, une ancienne base militaire américaine proche de l’aéroport de Bagdad.

Le camp d’Achraf est contrôlé par l’Organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI), principale composante du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI).
 
 

Les réfugiés du camp d’Achraf seront relogés provisoirement en Irak (accord)

BAGDAD, 25 décembre 2011 (AFP) – Les quelque 3.400 réfugiés iraniens qui résident dans le camp d’Achraf, au nord de Bagdad, seront relogés dans un lieu d’accueil temporaire en Irak, le temps que la question de leur statut soit réglée par l’ONU, selon un accord signé dimanche par l’Irak et l’Onu.

L’accord, signé par l’envoyé spécial de l’Onu Martin Kobler et le conseiller irakien pour la sécurité nationale Falah al-Fayadh, porte sur un “règlement humanitaire et pacifique de la situation des résidents” du camp d’Achraf, qui abrite quelque 3.400 Iraniens hostiles au régime de Téhéran, indique un communiqué de l’Onu.

L’accord “établit un processus aux termes duquel le gouvernement irakien relogera les résidents (du camp) dans un lieu de transit provisoire”, le temps que “leur statut de réfugié soit déterminé par le Haut commissaire de l’Onu pour les réfugiés, premier pas nécessaire avant leur réinstallation en dehors de l’Irak”, a précisé le communiqué.

L’Irak s’est engagé à “assurer la sécurité des habitants du nouveau lieu” d’accueil, souligne le texte, qui ne précise ni l’emplacement de ce camp de transit ni la date du transfert des réfugiés.

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki avait indiqué mercredi que l’Irak avait décidé de reporter à avril prochain la fermeture, initialement programmée pour la fin de l’année, du camp d’Achraf.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *