ActualitésEn iranFemmes

Iran: 43000 enfants de moins de 15 ans mariés

Dans un article intitulé « Les enfants ne se marient pas ; elles sont
plutôt échangées, » le journal officiel iranien Shargh a avoué le
drame du mariage des enfants dans le pays. La question a été discutée
lors d’un séminaire formel sur le mariage des enfants.
43 000 de ces enfants qui se sont mariées ont entre 10 et 15 ans et 2
000 d’entre elles sont séparées ou divorcées de leurs conjoints, selon
le journal. Cela fait partie d’un rapport qui a été présenté au
séminaire sur le mariage des enfants. Le séminaire s’est tenu à
l’Université des sciences et de la technologie pour examiner les causes
et les conséquences du mariage des enfants dans les quartiers
marginalisés du pays.
Dans la plupart de ces mariages, la famille d’une fille échange sa
fille pour une maison, selon Zahra Rahimi, directrice d’organisation
«Imam Ali». « Selon les informations, une fillette de 10 ans a épousé
un homme de 60 ans dans la province du Sistan et Baloutchistan. Dans ce
mariage, la jeune fille ne s’attend pas à être aimée, mais elle a
seulement fait un marché avec l’homme pour recevoir de l’argent,» a-t-
elle précisé.
Les participants à cette réunion ont admis que le nombre de mariages
d’enfants et de divorces a augmenté de 10 000 cas en 2015, par rapport
à 2014
Un membre de la Commission judiciaire et juridique du parlement iranien
a également déclaré que 12 à 13 mille enfants se sont mariées
officieusement sans aucune inscription dans les bureaux. Dans certains
cas, l’âge réel des filles n’est pas correctement enregistré, c’est-à-
dire qu’elles sont enregistrées plus âgées que leur âge réel.
Mohammad-Ali Pourmokhtar a déclaré : « Selon la loi, le mariage des
enfants est interdit dans les bureaux d’enregistrement. En plus de
cela, il sera tenu compte du code d’application des peines pour les
bureaux d’enregistrement qui violent la loi. Ils devraient être
suspendus de leurs fonctions. Malheureusement, le mariage des enfants
est toujours enregistré dans les bureaux, bien que ce soit contraire à
la loi. La loi permet le mariage pour une jeune fille à condition que
le tribunal l’approuve. Il semble qu’il y ait 43 000 mariages d’enfants
de 10 à 15 ans et qu’elles soient enregistrées sans aucune conformité
avec la loi et avec les règlements existants (sans l’approbation du
tribunal),» poursuit le député.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *