En iran

Iran : Annulation des visites du prisonnier politique Gholam Reza Khosravi, condamné à mort

Posted

gholam-reza-khosraviLe régime des mollahs a annulé les visites familiales de Gholam-Reza Khosravi, prisonnier politique condamné à mort. Agé de 47 ans, ce dernier a été condamné à mort pour « moharebeh » (guerre contre Dieu) pour avoir aidé financièrement les Moudjahidine du peuple d’Iran (Ompi).

Dans les années 1980, à peine âgé de 16 ans, il avait été condamné à cinq ans de prison à Kazeroun dans le centre de l’Iran, pour son soutien à l’Ompi. A nouveau en 2008, il avait été incarcéré à Rafsandjan (sud de l’Iran) et condamné à six ans de prison. En 2011, il a été transféré à la prison d’Evine à Téhéran et dans un nouveau procès condamné à mort pour aide financière à l’Ompi. Depuis 2008, Gholam-Reza Khosravi a passé plus de 40 mois en isolement cellulaire et se trouve actuellement dans la section 350 d’Evine, dans l’attente de son exécution.

Dans un communiqué, la Résistance iranienne a appelé à nouveau le Secrétaire général de l’ONU et le Conseil de sécurité ainsi que l’ensemble des organes internationaux de défense des droits humains, en particulier le rapporteur spécial des droits humains en Iran et ceux des arrestations arbitraires, de la torture et des exécutions, à prendre des mesures urgentes pour sauver les prisonniers politiques condamnés à mort, dont Gholam Reza Khosravi, Zaniar Moradi, 24 ans, et Loqman Moradi, 26 ans, deux détenus kurdes condamnés à mort en public pour « guerre contre Dieu » et « corruption sur Terre ».

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *