Iran: Condamnée à un an de prison pour avoir promené son chien

Neguine Chaparian, Iranienne de 34 ans, s’est retrouvée dans une situation douloureuse après avoir été condamnée à un an de prison par la 29e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran. Son délit ? Avoir promené son chien dans un parc sans se couvrir les cheveux, une activité apparemment ordinaire dans de nombreuses régions du monde.

L’incident s’est produit en mai 2023 lorsqu’elle a été attaquée par des individus non identifiés, prétendument des bassidjis ou des agents en civil. Elle a déposé une plainte contre les agresseurs, accompagnée d’un certificat médico-légal, d’une confirmation des ecchymoses et du témoignage de la population locale, mais le juge a déclaré sa plainte irrecevable.

Plus tard, elle a partagé un clip vidéo de l’agression, ce qui a conduit à son arrestation par le ministère des renseignements le 6 août 2023.

Negin Chaparian

Neguine Chaparian est accusée de “propagande contre l’État”, de “promotion de la corruption”, de “perturbation de la chasteté publique” et d’”avoir des contacts avec des réseaux étrangers hostiles”.

Son arrestation a été suivie d’une descente dans sa résidence à Téhéran. Bien qu’elle ait été temporairement libérée contre une caution de 700 millions de tomans après 24 heures, elle a été condamnée à un an de prison le samedi 2 décembre 2023.