ActualitésEn iranFemmes

Iran: conductrices responsables de manière dont leurs passagers sont habillés

Posted

Le régime iranien a ratifié un amendement au projet de loi intitulé «Protection du caractère sacré du hijab et de la moralité » montant ainsi d’un cran la pression contre les femmes. Selon cet amendement, toutes les employées devront porter un uniforme choisi par le régime iranien (agence de presse officielle IRNA – 2 novembre).
Selon un autre article de cette loi oppressive adoptée par le parlement iranien, les conductrices qui ne respectent pas la loi du code vestimentaire devront s’acquitter de lourdes amendes et leur permis de conduire sera annulé. En outre, « la conductrice est responsable de tout ce qui entre dans la voiture et par conséquent les conductrices sont responsables de la manière dont leurs passagers sont habillés. » Ainsi, même la conductrice du véhicule devra payer une amende pour le « port incorrect du voile » d’une passagère.
womenformsL’amendement sur l’uniforme est bien plus misogyne et répressif que la directive du ministère de l’intérieur iranien adresséeé à la mi-juin à tous les gouvernorats de province et aux organismes gouvernementaux.
Comme le reconnaît Laleh Eftekhari, de la faction des femmes au parlement : « les différents ministères, l’office de l’Orientation islamique, les Renseignements et les services de sécurité ont été impliqués dans l’élaboration de ce projet de loi et le gouvernement y a aussi pleinement participé. »
D’après les autorités, cette loi ne concernera pas uniquement les organismes gouvernementaux mais aussi les entreprises privées, les institutions, les écoles maternelles, les espaces verts et de loisirs, ainsi que les commerces.
La loi prévoit des amendes, la détention et la réduction considérable des salaires des employées en cas de « port incorrect du voile ».
« Les activités des femmes dans les commerces… devront suivre un principe de ségrégation et les heures de travail être contenues entre 7 h et 22h. Les manquements seront considérés comme une infraction et le commerce qui aura enfreint la loi sera fermé pendant une semaine par les forces de sécurité, et un mois en cas de récidive. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *