ActualitésEn iranFemmes

Iran: Culturisme interdit aux femmes

Une femme est emprisonnée en Iran, car elle pratiquait le culturisme, interdite en Iran pour les femmes. Selon les agences de presse iraniens, Chirine Nobahari, qu’on ne nomme pas officiellement dans les dépêches des agences mais bien connue à travers les réseaux sociaux, est accusée d’avoir diffusé ses photos sur les réseaux sociaux (67000 followers sur Instagram), et reste en prison car elle n’a pas les moyens pour payer une caution fixée par le procureur pour sa libération provisoire.
La fédération iranienne de culturisme vient d’annoncer que « les dames n’ont aucune activité dans ce secteur à cause des raisons religieuses et légales », et s’est mise en place des « dames iraniennes » pour affirmer que ces dernières « n’avaient aucune envie pour ce sport. »
Deux femmes iraniennes ont également étaient appelées à l’ordre en septembre 2016 avec leur quatre entraineurs, après avoir participé aux compétitions de culturisme à l’étranger. La cour de « culture et des média » avait pris en main l’affaire.
« La fédération de culturisme n’a aucune activité dans le secteur des femmes et nous croyons qu’il s’agit d’un sport pas convenable aux dames, » affirme Nasser Pour Alifard, président de la Fédération iranienne de culturisme. « Je mets en garde, encore une fois, que la participation des dames aux compétitions de culturisme ou leur entrainement par des hommes est illégaux. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *