ActualitésEn iran

Iran : des femmes agressées à l’acide sous prétexte d’être mal-voilées

Posted

Profondément indignée par ce crime choquant, Maryam Radjavi déclare que le régime des mollahs effrayé par le mécontentement croissant de la population, en particulier des femmes et des jeunes, veut par ces atrocités et un climat de terreur, contenir l’explosion de colère.

asidpachiMaryam Radjavi déclare que le régime des mollahs effrayé par le mécontentement croissant de la population, en particulier des femmes et des jeunes, veut par ces atrocités et un climat de terreur, contenir l’explosion de colère.

Ces derniers jours en Iran, des bandes organisées liées au régime ont aspergé d’acide plusieurs jeunes femmes dans la ville d’Ispahan sous prétexte qu’elles étaient « mal voilées ». On dénombre huit victimes, dont six internées à l’hôpital Feiz d’Ispahan.

Mme Maryam Radjavi, Présidente élue de la Résistance iranienne, a exprimé sa profonde indignation et appelé l’ensemble des organes de défense des droits humains et des droits des femmes à condamner ce crime choquant des agents de la dictature. Le silence de la communauté internationale, a-t-elle dit, face à cette sauvagerie sous prétexte de négociations nucléaires, revient dans la pratique à encourager le régime des mollahs.

Ce régime barbare, a-t-elle ajouté, effrayé par le mécontentement croissant de la population en général et des femmes et des jeunes en particulier, veut contenir l’explosion de colère en déployant cette sauvagerie et en créant un climat de terreur. Elle a appelé la jeunesse courageuse à protester contre ces atrocités commises sous prétexte de transgression du code vestimentaire.

Ce crime planifié par le régime des mollahs que la population surnomme le « parrain de Daech », intervient après l’insistance des dirigeants sur la nécessité de réprimer davantage les femmes et les jeunes. Le mollah Alam-al-Hoda, imam du vendredi à Machad a déclaré : « lutter contre les mal-voilées, l’attraction occidentale et sa culture est du devoir des forces de sécurité. » Il a souligné : « le pouvoir du régime et le maintien des lois de la charia et de la religion sont à la charge des forces de sécurité et le commandant de ces forces, c’est Khamenei. Nous devons agir selon les ordres de notre commandant. » (Agence Tasnim, liée à la force terroriste Qods, 6 octobre)

Le mollah Movahedi-Kermani, de la faction de Khamenei, avait aussi déclaré avant lui : « l’émergence des mal-voilées dans le pays est un pied-de-nez au régime (…) Les responsables ne doivent pas l’accepter (…) être mal-voilée ce n’est pas un péché privé qui ne regarde personne (…) si le péché devient flagrant, cela concerne tout le monde et tout le monde devient pécheur. C’est pourquoi il faut prendre les mesures nécessaires pour déraciner ce péché. » (Agence Tasnim, 6 juin 2014)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *