ActualitésEn iran

Iran: Les jeunes voleurs ont des mains coupées

Le dimanche 28 juin, les mollahs au pouvoir en Iran ont procédé à la prison centrale de Machad (nord-est du pays), à l’amputation des doigts de deux jeunes prisonniers accusés de vol. L’un d’entre eux est âgé de 26 ans.

Le quotidien Khorassan a publié cette information soulignant que « bien qu’il ait également commis un vol ordinaire », il a été condamné à l’amputation « pour avoir écarté les barres de protection devant la fenêtre », « cassé la porte de l’armoire » et « brisé la clôture de la maison du plaignant ». Les protestations du jeune homme ont été vaines, la « cour d’appel » du régime a approuvé la peine, ouvrant la voie à l’application de ce châtiment cruel.

Couper la main
Machine à couper la main

Le régime coupe les mains de jeunes déshérités pour avoir volé ou « brisé des portes et fenêtres», alors que les malversations et pillages astronomiques commis par ses dirigeants sont rapportés chaque jour dans les médias officiels : du pillage de 95 milliards de dollars des richesses du peuple iranien par l’empire financier de Khamenei dit « Comité exécutif de l’Ordre de l’imam », à l’escroquerie de 2,6 milliards de dollars par Babak Zanjani qui se fait appeler le «soldat du Guide suprême », en passant par la subtilisation de dizaines de milliards de dollars des droits d’assurance sociale des ouvriers et des employés de l’Organisation de l’Aide sociale, en passant par la disparition de 3,6 milliards de dollars des banques, le pillage de plus de 2 milliards de dollars de propriétés foncières dans le nord de Téhéran par les forces armées, ainsi que des centaines d’autres dossiers de détournement de fonds, où les dirigeants de régime se servent impunément dans la trésorerie et les banques du pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *