ActualitésEn iran

Iran: Respecter Ramadan au coup de fouet

Azizi
Kioumars Azizi

En même temps que le tollé monte en Iran sur les flagellations en public des ouvriers protestant contre la négligence de leurs droits, une autorité de la police a confirmé que la flagellation sera appliquée à ceux et celles qui ne respecteraient le jeûne du Ramadan en public.
Kioumars Azizi, commandant des forces de police du département central du pays a exposé les châtiments conçus pour faire face aux « mangeurs du Ramadan » en précisant que la flagellation et les amendes en numéraires étaient bien au menu. « La flagellation sera surtout exécutée contre ces malfaiteurs », a-t-il bien souligné.
Il n’était pas tout de suite évident si ces mesures seront limitées au département sous son commandement ou bien il s’agit des mesures à portée nationale.
Dans la ville de Kermanshah (ouest du pays), cinq personnes ont récemment été condamnées par la justice locale car elles auraient « refusé d’écouter les avertissements des agents » et auraient mangé « en public de manière intentionnelle », alors qu’elles étaient tenues d’observer le Ramadan, une affaire jugée suffisamment grave pour que les récalcitrants se voient fouettés en public, selon RFI.
La flagellation des négligents envers Ramadan était pratique courant dans les années précédentes, mais pendant les deux dernières semaines la flagellation des mineurs protestant leur situation professionnelle a attiré beaucoup d’attention partout dans le monde.
Il y a dix jours, 17 ouvriers de la mine d’or d’Agh Dareh à l’ouest du pays ont été flagellé suite à leur protestation contre l’arrêt illégal de leurs contrats de travail.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *