Camp Liberty

Iran : Un rapport sur la situation de la prison des femmes de Semnan

Posted

La prison des femmes de Semnan est une des pires du pays au niveau des conditions d’internement, rapporte les Défenseurs des droits de l’homme en Iran, le 15 août 2012. Cette prison qui était un ancien caravansérail a également servie d’écurie.

Actuellement, 70 femmes y purgent des peines pour homicides, vols, escroqueries, trafic de drogue, toxicomanie et relations illégitimes. Sept enfants de moins de deux ans y vivent également avec leurs mères.

Toutes ces détenues ne disposent que d’une seule douche …

Il y a très peu lits et les prisonnières y dorment à deux. Les autres dorment à même le sol et ne peuvent dormir que sur le côté en raison du manque d’espace.

Dans cet endroit surpeuplé, il n’y a qu’une fenêtre et qu’une porte, et il y est difficile de respirer. Selon les médecins, l’humidité et la pollution de l’air entrainent des maladies de peau.

La cour de la prison est si petite que les prisonnières ne peuvent même pas marcher à l’extérieur. Toute détenue qui perturbe l’ordre de la prison ou effectue une action contre la volonté des responsables pénitentiaires est suspendue au mur par les mains devant les autres prisonnières.

Les détenues Jinousse Nourani et Roufia Bidoghi qui appartiennent à la minorité bahaïe sont encore plus harcelées que les autres, ce qui rend leurs conditions de vies bien plus dures.

Les gardiennes comme Siadati, Chokri et Kordi incitent les autres prisonnières à persécuter les bahaïs. Kordi a crié aux prisonnières qui leur avaient fait un peu de place : « Elles sont sales et c’est comme si vous dormiez à côté de chiennes. » A d’autres elles ont jeté : « votre amitié ave les Bahaïs vous enverra tout droit en enfer. »

Deux autres bahaïs, Zohreh Nik Ayïn, mère d’un bébé de 6 mois, et Taraneh Torabi, mère d’un bébé d’un mois, seront incarcérées dans cette prison dans un avenir proche pour y purger leur peine. Le climat de la prison de Semnan va sérieusement mettre en danger la santé de ces deux nourrissons.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *