Camp LibertyEn iran

Iran : Un témoignage émouvant sur la résistance aux mollahs, le livre d’Azam Haj Heydari, “le Prix de rester Humain” praît aujourd’hui en Livre de Poche.

Posted

“LE PRIX DE RESTER HUMAIN”, traduit par Nader NOURI

Elle fuit sa famille intégriste pour combattre les mollahs

En Iran, après la dictature du chah, puis celle de Khomeiny et des mollahs, la théocratie totalitaire a exécuté plus de 120 000 opposants.

Juillet 1981, Azam Hadj Heydari, jeune militante iranienne est arrêtée. Son crime ? Croire, comme une partie de la jeunesse de son pays, que la liberté est un droit. Elle sait qu’elle ne doit pas se laisser briser par ses bourreaux. Face à la torture physique et psychologique, elle fait appel à tout son courage et sa détermination pour rester humaine, quel qu’en soit le prix, au coeur de l’enfer des prisons politiques iraniennes.

Née en 1958 en Iran, Azam Hadj Heydari vit aujourd’hui en Irak, à la cité d’Achraf, îlot menacé de la résistance iranienne. À 20 ans, opprimée et battue depuis l’enfance, Azam Hadj Heydari se retrouve dans la tourmente de la révolution. Son choix est fait ; elle rejoint les Moudjahidines du peuple, partisans d’un islam tolérant séparant la religion et l’État. Pourchassée par les pasdarans, elle est arrêtée et passe sept ans en prison, durant lesquels elle est torturée physiquement et psychologiquement. Elle témoigne et raconte son parcours dans Le prix de rester humain, qui a paru en 2010 chez J.C.Gawsewitch Éditeur.

En janvier 2009, après une longue bataille juridique, les Moudjahidine du peuple sont rayés de la liste des organisations terroristes de l’Union européenne. De nombreux habitants de la cité d’Achraf sont déportés près de Bagdad dans le camp Liberty transformé en prison. Le sort de ces résistants iraniens est devenu une priorité humanitaire internationale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *