ActualitésEn iran

La liberté d’habillement est contre la loi en Iran – Des jeunes filles soumises aux lois misogynes des mollahs

Repression femmeCSDHI – Les actualités officielles de l’Etat, Farhang ont écrit : « la liberté de choisir ses vêtements est contre la loi en Iran ».

Ceux qui parlent ouvertement de la liberté de vêtements parlent publiquement de s’opposer aux lois du pays.

Sur la base de la loi pénale de 1983, ceux qui ne respectent pas les directives du port de vêtements des mollahs en public seront condamnés à 74 coups de fouet en plus de leur punition.

Sur la base des articles 2 et 4 de la loi adoptée en 1986, ceux qui portent des vêtements contre la loi de la charia en public seront poursuivis et condamnés soit à 40 coups de fouet ou à 200 000 rials. « Les employés reconnus coupables seront renvoyés temporairement de leur travail, en plus des punitions ci-dessus mentionnées et peuvent être expulsés pendant deux ans ou expulsés de leur travail gouvernemental », a ajouté la source.

Source : Farhang, les actualités officielles de l’Etat

Iran : Des jeunes filles soumises aux lois misogynes des mollahs

jeunes filles et mollahsCSDHI – 500 écolières de troisième année à Damghan ont été forcées d’écouter lois misogynes des mollahs.

Mahmoud Torabi, le chef de la prière du vendredi de la ville a déclaré à un groupe de filles âgées de 8 et 9 ans que, « quand les filles atteignent l’âge de la puberté, elles doivent respecter les lois de la chasteté et la règlementation du hijab encore plus qu’auparavant. Si elles répondent à leurs obligations religieuses et à leurs devoirs, une fois qu’elles ont atteint l’âge de la puberté, elles ne cèderont jamais à leurs tentations ».

Source : Agence de presse officielle, Mehr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *