ActualitésEn iranFemmes

La situation des femmes en Iran: agressions à l’acide, crimes d’honneur et suicides

Posted

Selon un site officiel en Iran  site, le 13 mars 2019, un homme masqué a pulvérisé de l’acide sur une femme dans la région de Téhéranosar. Cette femme de 38 ans, qui est sous-directrice dans une des écoles secondaires pour filles de Punak, se rendait en classe le matin de l’attaque à l’acide. Selon les médecins de l’hôpital Motahhhari de Téhéran, en raison de cette agression à l’acide, elle souffre d’une brûlure de 5% sur le visage et d’une blessure grave à un oeil. (Site Davat Online – 16 mars 2019)

Meurtre d’honneur dans la province de Kermanchah : Un homme a pendu sa femme dans la ville de Sonqor le jeudi 7 mars 2019. La jeune femme, Maryam Mohebi était mère de deux enfants. Après son retour à la maison, Maryam a été confrontée aux insultes, au harcèlement et aux mauvais traitements de son mari quant aux raisons pour lesquelles elle était en retard et a ensuite été pendue par son mari uniquement parce qu’elle était rentré tard à la maison.

Dans un autre incident, une jeune fille de 17 ans, Yasra Fathi, s’est pendue et est morte à Javanrud, dans la province de Kermanchah, le jeudi 14 mars 2019.

Par ailleurs, à Zeynabad, un district de Dehloran, dans la province d’Ilam, après une dispute avec son père, une adolescente de 16 ans, Zaynab Azadi, s’est tuée par balle le 18 février 2019, alors que son père était aux toilettes.

Selon une nouvelle à Oroumieh, récemment, en mars, une mère qui n’a pas pu acheter de viande pour ses enfants en raison de la pauvreté, s’est pendue devant eux.

La mère, dont les enfants n’avaient pas mangé de viande depuis quelques mois, s’est rendue chez un boucher pour acheter de la viande mais, avec l’argent qu’elle avait ne lui a pas suffi pour acheter de la viande. Un homme qui a été témoin de cette scène, a acheté de la viande pour l’aider et a suivi la femme chez elle. Il a frappé à la porte de la maison et dit à l’enfant qui ouvrait la porte : “Appelle ta mère, j’ai une chose importante à lui dire”. Mais le petit enfant lui dit : “Mon oncle, ma mère se balance !” Quand l’homme est entré dans la maison, il a vu que cette femme s’était pendue.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *