Camp Liberty

L’ambassadeur de Téhéran ordonne au gouvernement irakien d’empêcher la vente des biens des Achrafiens et l’entrée de marchands à Achraf

Posted

Selon des informations reçues de l’intérieur du régime de Téhéran par la Résistance iranienne, la dictature religieuse a donné de nouveaux ordres au gouvernement irakien pour empêcher la vente des biens des Achrafiens et accroitre la pression et le blocus des membres de l’Ompi au camp Liberty.

Selon ces informations, Danaïfar et son adjoint Nobakht, qui figurent tous deux au nombre des commandants de la force terroriste Qods, ont rencontré Faleh al-Fayaz al-Ameri, le conseiller national de la sécurité nationale du premier ministre Maliki, dans la zone verte, pour lui signifier avec insistance que le gouvernement irakien doit empêcher la vente des biens des Achrafiens et l’entrée des marchands à Achraf, et de forcer à partir au plus vite le nombre limité de résidents qui y sont encore pour la maintenance et la vente des propriétés. Selon les instructions de Danaïfar, il faut intensifier le blocus de Liberty et refuser le transfert des biens des résidents à Liberty et l’entrée de leurs besoins dans ce camp.

Dans ses communiqués des 4 et 7 novembre dernier, la Résistance iranienne révélait que Ghassem Soleimani, commandant de la Force terroriste Qods des gardiens de la révolution, avait demandé au conseiller à la sécurité nationale irakienne que les ministères et les organes du gouvernements irakiens réclament la propriété de divers biens des Achrafiens à l’appui de faux documents. A cette fin, le comité dirigé par Faleh Fayaz a rédigé de faux rapport et produit de faux documents selon lesquels 75% des biens des résidents appartiennent à divers organes du gouvernement irakien. C’est une claire préparation du terrain pour piller et s’emparer de ces biens.

Tout en protestant vivement contre le pillage des biens des Achrafiens par le gouvernement irakien, la Résistance iranienne appelle le Secrétaire général de l’ONU à reconnaitre le droit à la propriété des Achrafiens sur leurs biens meubles et immeubles en publiant un communiqué, en faisant respecter ce droit par l’Irak et en lui faisant cesser d’empêcher la vente des biens des résidents.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *