ActualitésCamp Liberty

“L’Association Médical Mondiale”, préoccupée par la situation des dissidents Iraniens à Liberty

Posted

« L’Association Médical Mondiale » (AMM) a fait part de sa grande préoccupation concernant « l’état de santé inquiétant » des dissidents iraniens résidant au camp Liberty en Irak et a demandé au Premier ministre irakien, Haider al-Abadi, de prendre des mesures immédiates pour assurer que les résidents de ce camp ont un accès complet à des établissements médicaux appropriés.

Camp-Liberty_BarbeléFondée en 1947 et basée à Paris, l’AMM cherche à faire respecter les normes internationales les plus élevées en matière de préservation de l’éthique médicale et d’accès de tous les peuples du monde aux soins de santé.

L’AMM a publié le lundi 10 novembre sur son site Internet le communiqué ci-dessous concernant la situation des habitants du camp Liberty:

L’Association Médicale Mondiale a exprimé auprès de Premier ministre irakien son extrême préoccupation concernant « les conditions de santé inquiétantes » dans le camp Liberty, un ancien camp militaire américain situé près de Bagdad et actuellement utilisé pour abriter les membres d’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran qui résidaient auparavant au camp d’Achraf.

Dans une lettre remise au premier ministre, l’Honorable Dr Haider al-Abadi, le Président de l’AMM, le Dr Xavier Deau, écrit : « Selon les témoignages et les rapports des organisations de défense des droits de l’Homme, les droits fondamentaux de 2700 habitants, notamment l’accès aux médecins et aux médicaments, la confidentialité des relations entre le médecin et le patient ou le droit du patient d’être accompagné en cas de besoin par une interprète ou par une infirmière, sont fréquemment violés.

« En outre, il a été rapporté que dans de nombreux cas, les patients ont été privés d’accès à l’hôpital et à des médicaments, les rendez-vous médicaux des patients ont été annulés, les transferts des patients vers les hôpitaux ont été retardés et les patients se sont vus refusés des autorisations pour se déplacer à l’extérieur du camp pour recevoir des traitements médicaux. Ces obstructions répétées ont provoqué une détérioration rapide de l’état de santé de plusieurs patients au camp Liberty et même le décès d’un certain nombre d’entre eux. »

Le Dr Deau a poursuivi : « Nous sommes extrêmement préoccupés par cette situation qui révèlent des violations flagrantes des principes de l’éthique médicale et des standards en matière des droits de l’Homme. Le droit de toute personne de bénéficier du meilleur état de santé physique et mentale est un élément fondamental des droits mentionnés dans l’article 14 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux que l’Irak a ratifié en 1971.

« Nous exhortons les autorités irakiennes à respecter leur engagement et à prendre les mesures urgentes afin d’assurer aux résidents du camp Liberty un accès sans restriction aux établissements de santé appropriés, à l’intérieur ou à l’extérieur du camp. Il est également fondamental que le personnel médical puisse travailler avec l’assurance que les principes de l’éthique médicale, tels que la confidentialité, sont entièrement respectées sans aucune réserve ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *