Camp LibertyEn iran

Le camp Liberty cible d’attaque de mortier du régime des mollahs

Posted

Vers 9h30, mercredi matin, 28 mars, le son d’un mortier sur l’espace du camp Liberty a créé beaucoup d’inquiétude parmi les résidents. L’obus a atterri  à 1.000 mètres au sud-ouest du camp. Il a provoqué un incendie et une épaisse fumée. (Photo ci-dessus).

Le lancement de ce mortier, en particulier au moment Bagdad est en état d’alerte maximal en raison du sommet arabe, est un avertissement très sérieux sur la sécurité et la protection des résidents du camp Liberty. Cela est particulièrement grave, puisque les habitants sont très vulnérables à ce genre d’attaque par le régime des mollahs en raison de la densité de la population sur une petite zone de Camp Liberty, et l’absence de tout moindre bâtiment en dur, alors que les résidences ne sont que des bungalows extrêmement fragiles. Dans le camp d’Achraf, en raison de l’étendu du camp et la dispersion des résidents dans une vaste zone et en raison de la distance considérable des quartiers résidentiels des clôtures entourant Achraf, les résidents étaient beaucoup moins vulnérables.

Il est évident que si le nombre de personnes transférés du camp d’Achraf à  Liberty augmente, leur vulnérabilité augmentera davantage.

Tout en rappelant qu’au cours des deux dernières décennies, près de 200 attaques terroristes du régime des mollahs ont été effectuées contre les centres et les membres de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran en Irak,  y compris des lancements de différents types de mortiers et de roquettes, la Résistance iranienne attire l’attention du Conseil de sécurité de  l’ONU, du Secrétaire général des Nations Unies et de la secrétaire d’Etat américain sur la nécessité de la protection des résidents du camp de Liberty et pour trouver des moyens de réduire leur vulnérabilité. L’augmentation de la taille de la zone consacrée au camp Liberty et la dispersion des habitants dans le camp sont des mesures immédiates et nécessaires. La superficie actuelle d’un demi de kilomètres carrés qui est consacrée aux résidents de Camp Liberty est 60 fois inférieure à la superficie d’Achraf.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *