Camp LibertyEn iran

Le MRAP condamne la nouvelle attaque contre les réfugiés iraniens du camp Liberty en Irak .

logocommuniqué de presse

Provoquant deux morts et environ soixante-dix  blessés, une quarantaine de roquettes ont atteint le camp où avaient été transférés en 2012 – depuis le camp d’Achraf – plus de 3000 membres de l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran (OMPI). Le MRAP appelle les organismes internationaux et, en particulier, l’ONU à agir enfin. Suite à une précédente attaque de février 2013, les habitants du camp avaient demandé une meilleure protection – ce que l’UNAMI (Mission d’Assistance des Nations Unies pour l’Iraq), dirigée par Martin Kobler – ne leur a pas accordé jusqu’à présent. Or le MRAP tient à rappeler une fois  encore que ces hommes et ces femmes désarmés sont des réfugiés placés sous la protection de la 4ème Convention de Genève. Le MRAP demande, en conséquence, au gouvernement français d’intervenir sans délai pour garantir la sécurité des réfugiés résidents du camp Liberty, y compris en favorisant leur retour au site d’Achraf, mieux sécurisé, dans l’attente de leur réinstallation dans des pays d’accueil.

Paris, 18 juin 2013

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *