Uncategorized

Le Président de la délégation du Parlement européen pour l’Irak salue la « déclaration courageuse et constructive de la dirigeante de la résistance iranienne Maryam Radjavi »,

Posted

estimant qu’il s’agit d’une « percée essentielle vers un avenir pacifique pour les résidents du camp d’Achraf »

Communiqué de presse, 29 décembre – Struan Stevenson, président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak, a salué les efforts intenses et bien conduits sur le plan international qui ont abouti à un accord sur le camp d’Achraf.

Après avoir lu la déclaration de la dirigeante de l’opposition iranienne Maryam Radjavi, qui a démontré sa totale flexibilité en donnant la priorité à la sécurité et la sûreté des résidents d’Achraf, Struan Stevenson, a souligné dans un commentaire : «Je suis extrêmement reconnaissant pour la bonne volonté sincère de Mme Radjavi quand elle a une fois de plus exhorté avec insistance les résidents d’Achraf à faire confiance aux  assurances de la communauté internationale pour leur sûreté et leur sécurité. Son leadership habile et son choix courageux a encore une fois évité une tragédie humanitaire que les mollahs de Téhéran avait prévu de longue date pour se produire à la veille du Nouvel An.

« Je suis aussi vraiment inspirée par la volonté inlassable et l’engagement du Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Irak, l’ambassadeur Martin Kobler, pour obtenir cet accord, qui est maintenant accepté par les deux côtés et surtout les garanties de sécurité et de bien-être des résidents du camp d’Achraf jusqu’à leur réinstallation en sécurité dans des pays tiers.

« Par ailleurs, je salue les assurances données par la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton. Je salue aussi la Haute Représentante de l’UE pour les affaires étrangères, la baronne Catherine Ashton et son conseiller spécial sur le camp d’Achraf Jean De Ruyt, ainsi que l’ambassadeur Daniel Fried et le Haut Commissaire António Guterres, pour leur engagement essentiel et constructif en vue d’obtenir cet accord.

« Des centaines de parlementaires ont été engagés dans un effort transatlantique pour éviter une crise à Achraf ces derniers mois. Au début de ce mois, 400 de mes collègues de toutes les factions politiques au Parlement européen ont signé une déclaration appelant à l’annulation de la date limite de l’Irak de fermeture d’Achraf à la fin de l’année. Mon distingué collègue, le vice-président du Parlement européen Alejo Vidal Quadras, a joué un rôle particulièrement important. Notre campagne a été vigoureusement soutenue par des membres du Congrès américain et des sénateurs républicains et démocrates, ainsi que par une assemblée impressionnante de très respectés anciens dignitaires des administrations Clinton et Bush et de milliers
de militants des droits humains et des sympathisants des résidents du camp d’Achraf. Leurs efforts conjoints ont prévalu pour empêcher la répétition de la violence et de l’effusion de sang à Achraf.

« La communauté internationale a maintenant redoublé la responsabilité de s’assurer que tous les termes du présent protocole d’accord (PdA) seront pleinement respectés, en particulier à l’égard de la sécurité et la sécurité des habitants. »

Struan Stevenson, cependant, a regretté l’incapacité des autorités irakiennes à honorer leurs engagements après la signature du protocole d’accord avec l’ONU en matière de sécurité au camp d’Achraf. « Malheureusement, ces derniers jours, l’Irak a échoué à plusieurs reprises à empêcher que des roquettes soient tirés depuis une distance proche d’Achraf, bien que cela se fasse dans une zone où les forces irakiennes patrouillent jour et nuit. »

« Ces actes répétés de terrorisme flagrant, ridiculisent les plaintes disant qu’Achraf est une menace pour la souveraineté de l’Irak, alors qu’en réalité c’est la souveraineté du régime iranien qui semble être dominante en Irak.

« Je soutiens donc pleinement l’insistance de Mme Radjavi comme quoi le relogement  de 400 habitants au Camp Liberty est “un test pour l’attitude du gouvernement irakien sur les engagements qu’il a donné à l’Organisation des Nations Unies et au États-Unis dans le protocole d’accord”.

« La balle est désormais dans le camp de l’Irak pour montrer que la sécurité et la protection inscrites dans le protocole d’accord s’applique à tous les résidents d’Achraf, sans exception. Il doit également tenir à l’écart toute ingérence policière dans la vie quotidienne des résidents jusqu’à ce que le dernier résident ait quitté l’Irak pour se réinstaller dans un pays tiers en sécurité. »

Struan Stevenson, eurodéputé
Président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec I’Irak

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *