Uncategorized

Le régime iranien et le gouvernement irakien préparent d’autres attaques sur Liberty .

Liberty 15 juin (1)Appel à une intervention rapide du gouvernement américain et du Conseil de sécurité de l’ONU

Le mollah Vassigh al-Battate, du Hezbollah irakien, qui a revendiqué des attaques à la roquette des 9 février et 15 juin sur Liberty, a donné une interview de plusieurs heures en direct à la télévision Al-Baghdadia le 12 juillet, pour préparer le terrain à une nouvelle attaque sur Liberty.

Il a déclaré agir sous la supervision de Khamenei et ne faire l’objet d’aucun mandat d’arrêt par le gouvernement irakien. Dans une autre vidéo diffusée sur la chaine Al-Taqiir le 8 juillet, il se dit satisfait de la collaboration du gouvernement irakien pour envoyer des forces du Hezbollah en Syrie.

Dans son interview sur Al-Baghdadia, à la question « avez-vous attaqué le camp Liberty ? », Battate répond « oui, je l’ai fait, avec des roquettes de Katyusha, ce sont des Monafeghine [terme péjoratif utilisé par les mollahs pour l’Ompi] et tous les complots convergent sur eux (…) Ils ont des plans pour faire entrer des explosifs, des ceintures d’explosifs et des silencieux et ils ont formés des groupes armés pour attaquer le gouvernement (…) et ils sont désignés comme une organisation terroriste par l’Union européenne et l’ONU (…) le gouvernement a dit plusieurs fois que c’est une organisation terroriste et qu’il faut l’expulser d’Irak, mais cette organisation est restée sous la protection américaine et continue ses activités en Irak. »

Il ne fait aucun doute qu’une interview de plusieurs heures à Bagdad n’aurait pu se mener sans la coordination de Battate avec le gouvernement irakien. Ainsi, Battate prépare-t-il le terrain à davantage d’attaques contre le camp Liberty. Il avait aussi annoncé dans des interviews après l’attaque du 15 juin, qu’il allait à nouveau attaquer Liberty.

Dans cette même interview et en réponse à la question : « Il n’y a pas de mandat d’arrêt contre vous ? », Battate répond : « non, je ne suis pas recherché. Je me suis lancé dans des activités politiques et je vais prendre part de toutes mes forces aux prochaines élections (…) Il n’y a pas de poursuites judiciaires », sinon « la police m’aurait arrêté ».

Battate a ajouté que « tous les [groupes du] Hezbollah sont liés à Khamenei ; le Hezbollah libanais est lié à Khamenei aussi et reçoit ses ordres de lui et tire sa légitimité de lui (…) J’étais avant dans les pasdarans et j’ai fait des études militaires à l’université de Téhéran. »

Le 8 juillet, la chaine al-Taghir a diffusé une vidéo de Battate disant que « nous devons veiller à la sécurité du gouvernement et à ses entités et nous devons obéir aux ordres. » Il a souligné que son parti soutient pleinement le gouvernement parce qu’il a facilité ses mouvements en Syrie.

Rappelant que le régime iranien, avec la collaboration du pouvoir irakien cherchent à provoquer de nouveaux bains de sang à Liberty par le biais de groupes affiliés à la force terroriste Qods, la Résistance iranienne a appelé hier le gouvernement américain et l’ONU, et en particulier le Conseil de sécurité, à prendre des mesures immédiates et efficaces comme de contraindre le gouvernement irakien de ramener les habitants du camp à Achraf et de fournir la sécurité nécessaire à Liberty.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *