12
MAR
2016

Le régime iranien intensifie la campagne de désinformation contre l’OMPI et les résidents du camp Liberty pour ouvrir la voie à un autre massacre

Posted By :
Comments : 0

Selon un communiqué publié par la Résistance iranienne, un site affilié au régime iranien, « Veterans Today », a publié une désinformation inquiétante contre l’OMPI, le principal groupe d’opposition contre le régime des mollahs en Iran, et les résidents du camp Liberty pour ouvrir la voie à un autre massacre contre ces derniers.Camp-Liberty

Le 6 mars, citant des « sources de sécurité bien informée » le site, représenté par la Press TV du régime iranien à Téhéran, a écrit : « la police fédérale irakienne a déjoué un attentat suicide par un groupe de terroristes de l’OMPI qui a tenté de cibler un rassemblement d’éminents religieux sunnites. »

Le site web qui a déjà propagé d’autres allégations mensongères contre l’opposition iranienne, a ajouté : « Les confessions antérieures faites par des membres de l’Etat Islamique qui ont été arrêtés prouvent le degré d’implication de l’OMPI avec l’État islamique » et « le reste de ce groupe terroriste constitue un outil clé pour Daech afin d’assassiner des figures irakiennes de premier plan. »

Dans une autre affirmation absurde, le site du Renseignement iranien (VEVAK) a écrit : « Frustré par des revers militaires récents, Riyad cherche à attiser le feu ethnique en Irak en effectuant des attaques terroristes — en utilisant Daech et l’OMPI — afin de liquider les principaux dirigeants sunnites et ensuite pointer du doigt l’armée et la résistance irakienne ».

La nature fallacieuse de ces revendications qui sont une réplique des mensonges produits et diffusés par les médias et les responsables du régime iranien, ne suscite que l’indignation et la risée de ceux qui ont un minimum de connaissances de la situation en Irak et en Iran et de l’OMPI. Même un novice en la matière ne peut pas être trompé à ce sujet.

La Commission des Affaires étrangères du Conseil national de la Résistance iranienne souligne que ces mensonges sont des cas graves de diffamation dont les auteurs et le site web pourraient être légalement poursuivis.

La Commission des Affaires étrangères du CNRI attire également l’attention sur ce qui suit pour rétablir les faits :

1. Ce n’est pas la première fois que le régime des mollahs, ses éléments iraniens ou non iraniens et leurs affidés, ont recours à de telles falsifications contre l’OMPI et les résidents des camps d’Achraf et de de Liberty. L’objectif de ces mensonges est d’ouvrir la voie à d’autres massacres des résistants iraniens.

2. Ces allégations sont formulées alors que les résidents d’Achraf et de Liberty ont été sous le contrôle total des forces américaines de 2003 à 2009 et sous celui des forces irakiennes depuis 2009. En outre, au cours des sept dernières années, selon les témoignages des organisations internationales compétentes, ils ont été maintenus en détention. Après avoir mené des études objectives et impartiales, le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire a publié deux rapports déclarant que les conditions dans le camp Liberty sont semblables à une prison. Même les navettes à des fins médicales ont lieu après de longs retards et seulement lorsqu’ils sont accompagnés par des officiers irakiens.

3. Auparavant, l’Association Habilian, une branche du ministère des Renseignements du régime iranien (VEVAK), avait déclaré qu’« il est impératif que le gouvernement irakien, en même temps que les efforts visant à éliminer les terroristes d’Al-Qaïda, pense à tirer parti des opportunités sérieuses et importantes pour tarir le soutien apporté par l’OMPI à ces terroristes ». « Sans aucun doute, la lutte contre le terrorisme en Irak devrait inclure de frapper leurs sources financières, les lieux de recrutement, leurs médias, en plus d’un large ciblage pour éliminer les terroristes et détruire leur siège » (Habilian Site Web – 8 janvier 2014).

4. En juillet 2015, dans une série d’affabulations absurdes, la Force terroriste Qods (pasdaran) et le VEVAK ont affirmé que « l’OMPI a fourni des informations précieuses à Daech. Ces informations ont été fournie en coordination avec l’ambassade américaine à Bagdad et comprend des informations sur l’aéroport de Bagdad, y compris des vidéos capturées par des caméras de sécurité de l’aéroport dans les stations d’inspection, les halls de départ, les pistes d’aéroport, les salles et la tour de contrôle de l’aéroport » (Tasnim Nouvelles Agence, affilié à la force Qods — 29 juillet 2015).

5. Le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a publié un communiqué le 17 septembre 2015 : « Selon les rapports reçus de l’intérieur de l’Iran, le VEVAK a informé le Comité gouvernemental irakien chargé de réprimer les résidents du camp de Liberty, ainsi que d’autres organes de sécurité et militaires irakiens, qu’un groupe de l’OMPI envisage de détourner un avion à l’aéroport de Bagdad. » La raison derrière ces mensonges est de prolonger le siège et les mesures répressives contre le camp Liberty et de perturber le transfert des résidents hors d’Irak ».

La déclaration égraine une série de mensonges du régime iranien et ses cohortes irakiennes contre l’OMPI et affirme : « La Résistance iranienne rappelle les engagements des États-Unis et les Nations Unies concernant la sécurité et le bien-être des résidents de Liberty, elle attire leur attention sur les machinations du régime iranien, et appelle à garantir leur sécurité jusqu’à ce que le dernier résident quitte l’Irak. »

6. Le 28 décembre 2014, sur Tabnak, un site web affilié à Mohsen Rezaï, ancien commandant des Pasdaran et actuel secrétaire du Conseil de discernement des intérêts de l’État, a évoqué « d’importantes échanges d’informations et de coopération sur le terrain entre l’OMPI et Daech en Irak ». Tabnak a écrit : « L’OMPI a fourni à Daech des renseignements et des plans de certaines régions en Irak. L’OMPI a explicitement soutenu Daech ».

7. Les sites à l’étranger affiliés au régime iranien ont alors abondé dans le sens de ces mensonges. Parmi eux se trouvait le site « www.sentinelassam.com » qui citait la chaine télévisée du régime le 29 décembre: « Le groupe terroriste anti-iranien de l’OMPI a ouvertement exprimé son soutien à l’État islamique. Leurs actes de terreur sont une indication claire de leurs colères contre la coopération en l’Iran et l’Irak contre ce groupe. »

8. Un autre site, « www.examiner.com », a écrit le 30 décembre : « Les agences de presse iraniennes signalent également que le groupe terroriste anti-iranien des Moudjahidine du Peuple (MK0) a fièrement exprimé son soutien à Daech et les opérations terroristes de ce groupe en Irak et en Syrie ».

9. Dans une lettre adressée aux responsables des Nations Unies et des États-Unis le 1er janvier 2015, le représentant les résidents du camp Liberty a fait référence aux faits précités et a déclaré : « Il y a des nouvelles inquiétantes qui nous parviennent de l’intérieur du régime des mollahs en Iran affirmant qu’il prévoit attribuer à tort la mort des commandants des pasdaran en Irak, comme Hamid Taqavi et Wathiq al-Battat, à l’OMPI et de l’utiliser comme prétexte pour se venger, en ciblant le camp Liberty avec une autre attaque criminelle ».

10. Après les lourdes attaques aux missiles par les forces irakiennes contre le camp Liberty le 26 décembre 2013, qui a fait quatre morts et plus de 70 blessés, le CNRI a écrit dans des communiqués datés du 8 et du 10 janvier 2014 : « Quant aux directives de Qasem Soleimani , commandant de la Force terroriste Qods, celui-ci a souligné que dans le but de justifier les attaques contre l’OMPI, ils est nécessaire que ce groupe soit liés au terrorisme d’al-Qaïda et de Daech dans la propagande du gouvernement irakien ! »

Le communiqué ajoute : « Afin d’éviter un autre massacre, la Résistance iranienne appelle à une intervention immédiate du Président et des Secrétaires d’État et de la Défense des États-Unis, du Secrétaire général de l’ONU, du Haut-Commissaire pour les réfugiés, du Haut-Commissaire aux droits de l’Homme et du Haut Représentant de l’Union européenne, pour assurer les besoins impératives de sécurité, le déploiement d’observateurs de l’ONU et une équipe de Casques bleus en permanence à l’intérieur camp Liberty. »

About the Author

Leave a Reply