ActualitésFemmes

Les femmes réfugiées et déplacées à l’intérieur de leur propre pays

Dans toute population réfugiée, près de 50% des personnes déracinées sont des femmes et des jeunes filles. Privées de la protection de leur foyer, de leur gouvernement e4a1d39646t souvent de leur structure familiale, les femmes sont souvent particulièrement vulnérables. Elles sont confrontées aux difficultés extrêmes de longs périples vers l’exil, au harcèlement ou à l’indifférence des personnels de l’administration et aux abus sexuels fréquents – même après avoir rejoint un lieu apparemment sûr. Les femmes déplacées à l’intérieur de leur propre pays connaissent souvent des expériences similaires, devenant les cibles de groupes armés illégaux qui emploient le viol et d’autres moyens violents pour terroriser la population.
Les femmes doivent faire face à ces menaces tout en étant gardes-malades, éducatrices, soutiens et protectrices de leur famille.
Les femmes sont actives et des actrices positives du changement – à condition d’avoir les ressources adéquates – et elles sont capables d’améliorer leur vie et la vie de leurs enfants, de leurs familles et de leurs communautés. Ces dernières années, le HCR a mis en place une série de programmes spécifiques visant à donner aux femmes un accès égal à la protection, aux produits de première nécessité et aux services essentiels lorsqu’elles s’efforcent de reconstruire leur vie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *