ActualitésEn iran

Liberté d’expression

Posted

FLL – Les forces de sécurité de la ville de Machad au nord-est de l’Iran utilisent des grues pour enlever les antennes paraboliques placées sur les toits et les balcons des maisons de la ville. L’utilisation de grues pour enlever les antennes paraboliques fait partie intégrante du dernier effort désespéré du régime pour empêcher la population d’accéder aux informations.

Le ministre de la Culture du régime iranien a déclaré en décembre 2013 que plus de 70 pour cent des habitants de Téhéran regardent les chaînes interdites de télévision par satellite.

Incapable de faire face à la popularité de ces chaines, en particulier Sima-ye-Azadi qui est une source fiable d’informations et d’actualités, le régime des mollahs agit avec sévérité pour limiter leur accès.

Le commandant en second des pasdaran a exprimé sa crainte en janvier et a averti la milice du Bassidj que «l’ennemi» tente d’influencer l’opinion publique en « créant une onde négative »

« Les ennemis ont pour but de renforcer la pression sur le gouvernement islamique (le régime) et affecter l’opinion publique en créant une onde négative dans le monde via les médias d’informations ».

« Les sanctions fortes et les pressions économiques imposées à l’Iran sous prétexte de la question nucléaire entrent dans le cadre du même scénario », a-t-il dit.

Khoramdel a dit que la plupart des dégâts subis par le régime pendant le soulèvement de 2009 en Iran ont été causés par Internet et les réseaux satellites de l’opposition.

AddThis Social Bookmark Button

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *